La maison de James Baldwin à Saint Paul de Vence pourra-t-elle être sauvée? Suite à notre article, le Centre LGBT de Nice Côté d’Azur a écrit à différentes autorités (Ville, Région, Département, Ministère) pour lancer un appel dans ce sens:

«Le Centre LGBT Côte d’Azur s’alerte de la possible disparition de la seule empreinte physique laissée par la plus grande figure contemporaine de ce métissage entre les cultures noires américaines et française. Si Baldwin, en son temps, choisit Saint-Paul-de-Vence, choisit notre Côte d’Azur, c’est parce qu’il sut trouver ici, dans ce territoire que nous aimons, cette terre de liberté, cette terre qui sut inspirer nombre d’artistes et d’écrivains prestigieux, le cadre idéal d’expression et de production que les visiteurs aiment à ressentir en venant ici.»

HEROS HUMANISTE
Le Centre rappelle que James Baldwin, auteur de La chambre de Giovanni ou La Conversion a été élevé au rang de de chevalier des Arts et des Lettres et chevalier de la Légion d’Honneur par le président de la République et qu’il a été nommé Docteur Honoris Causa de l’Université de Nice. «Baldwin est aujourd’hui une figure forte et singulière de l’histoire de notre région. La France et la Côte d’Azur ne devraient pas se passer de la mémoire d’un héros humaniste qu’elles ont contribué à créer. », martèle le Centre.

 

Comme le proposait l’écrivain et journaliste Thomas Chatterton Williams, auteur de l’appel initial dans le Monde, l’association propose que la maison de l’écrivain devienne «un espace de recherche, de création artistique ou littéraire». «Il s’agirait ici de montrer que les valeurs défendues par Baldwin sont plus que jamais source d’inspiration pour les écrivains et artistes d’aujourd’hui et de demain.», conclut le Centre dans son courrier.

James Baldwin a vécu des années 70 jusqu’à sa mort en 1987 dans cette maison des Alpes Maritimes.