Valentin Evol, l’ancien petit ami de Xavier Bongibault a fait une nouvelle fois parler de lui. Après sa courte carrière dans le cinéma pornographique amateur, le jeune homme fêtait ses 22 ans, le 11 mars dernier dans une discothèque de Metz. Au cours de la soirée, le maire FN de Hayange (Moselle) Fabien Engelmann vient à son tour dans le lieu, comme le rapporte le site LORACTU.fr. Valentin Evol lui demande de prendre quelques clichés. Des photos qui vont rapidement circuler et susciter l’indignation de l’association Couleurs Gaies.

Dans un communiqué, l’association locale Couleurs Gaies constate que «le maire d’Hayange semble ne pas conserver de grief envers la Gay Pride de Metz et ses partenaires commerciaux puisqu’il fêtait il y a peu l’anniversaire de l’ex “star” du porno “Valentin Evol” à la discothèque l’Endroit. Un établissement homosexuel bien connu des messins qui participe chaque année au financement de la Marche des fiertés LGBT de Metz».

Cette même association était à l’origine en mai 2015 de l’affiche pour la Gay Pride de Metz qui visait plusieurs maires FN, Fabien Engelmann, Florian Philippot et Steeve Briois, et qui avait suscité la polémique, considérée comme homophobe par l’extrême droite. Le maire FN d’Hayange avait porté plainte contre un militant opposé à la politique municipale. Cependant la décision de la justice a débouché sur un non lieu. «Le Centre LGBT de Metz se félicite du non lieu prononcé dans l’affaire qui opposait Gilles Wobedo militant de l’association “Hayange Plus belle ma ville” et le maire d’Hayange Fabien Engelmann» déclarent les militant.e.s de Couleurs Gaies via leur communiqué.

De son côté, Valentin Evol a déclaré à Yagg qu’il avait tout expliqué sur son profil Facebook et qu’il ne souhaitait pas nous en dire d’avantage: «Je pense qu’il y a des sujets plus graves et importants qu’avec qui je vais boire un verre! Tout ce qu’il y a à dire est dans ma réaction».

DES PLAINTES A VENIR
Fabien Engelmann n’a pas apprécié que les médias reprennent les photos de la soirée qu’il considère comme des photos «privées et volées». «J’ai simplement été boire un verre avec des élus Front national après une réunion à Metz. Ce n’est d’ailleurs pas à l’Endroit mais à l’Appart que nous avons partagé un verre. Cet établissement n’est pas un bar homosexuel mais mixte qui diffuse de la musique électro et ouvert à tous», ajoute-t-il dans l’article de LORACTU.fr. «Je suis contre l’homophobie mais aussi contre le mariage homosexuel qui donne le droit à l’adoption, ce n’est pas incompatible».

L’élu Front national précise qu’il ne fêtait pas l’anniversaire de Valentin Evol et qu’il a «accepté de prendre une photo avec lui car c’est un sympathisant de la “Manif pour Tous” qui s’oppose au mariage gay»: «Je suis un homme libre! Je vais boire un verre où je veux et je prends des photos avec qui je veux. Les élus ont encore le droit à une vie privée! D’autres élus de gauche ont déjà fait des photos avec ce jeune homme dans ce bar et ça ne fait pas la une de la presse. Je ne parle pas de ma vie privée, il est juste question d’une photo que j’ai accepté de faire alors que je buvais un verre avec des collègues élus dans un bar, point».

Toujours sur le même site, nous apprenons que l’association Couleurs Gaies a été accusée par le maire frontiste de «lobby d’extrême gauche qui dessert la cause des homosexuels» qui a décidé «de porter plainte pour atteinte à la vie privée est envisagée contre l’association et ne comprend pas comment on peut exploiter de simple selfies à des fins politiques et de publicité».

POLÉMIQUE A LA GAY PRIDE D’ARRAS
Valentin Evol n’en est plus à une polémique près. Il souhaitait participer au Arras Pride Festival en juin prochain, mais sa venue en tant qu’invité de l’événement a suscité la controverse, forçant l’association Artogalion à réagir:

COMMUNIQUE OFFICIEL En réponse à la « polémique » des 26 et 27 février derniers, je tiens à préciser quelques…

Posté par Arras Pride Festival sur mardi 1 mars 2016

Le principal intéressé s’est finalement expliqué lors d’une interview à Garçon Magazine: «Ma venue à la Pride d’Arras était déjà prévue depuis début janvier et dernièrement j’ai demandé à Romain Hequet, président de l’association Artogalion, organisatrice de l’événement si je pourrais également y faire un discours. Ce à quoi il m’a répondu que c’était d’accord à condition que je ne crée pas “d’émeute” en gros ne pas faire de polémique». Sur les réseaux sociaux, il a finalement affirmé qu’il boycotterait l’événement et confie à Yagg qu’il assistera le même jour à la Gay Pride de Strasbourg.

BIENTÔT UNE CARRIÈRE POLITIQUE?
Depuis, Valentin Evol a quitté la planète X, agacé que plusieurs personnes ne le ramène à cette image de «star du porno»: «Je n’ai pas fait que ça… Je me suis engagé dans la “Manif pour Tous” et je serai candidat aux municipales à Metz en 2020. Je ne sais pas encore sur quelle liste, peut être le FN je ne suis pas contre, je réfléchis encore. Avec ce communiqué, Couleurs Gaies veut me nuire car nous n’avons pas la même vision de l’homosexualité» a répondu le militant à LORACTU. Serait-ce une nouvelle carrière?