Comme il le fait régulièrement, Jean-Marie Le Pen a donné son analyse de l’actualité politique dans une vidéo diffusée sur sa chaîne Youtube. Invité à commenter l’affaire Barbarin, l’ancien président du Front national s’est fendu d’une énième allusion douteuse sur l’homosexualité: «L’abaissement des règles morales est une constante d’une société décadente, et je crois que la pédophilie, qui a trouvé ses lettres de noblesse… interdites, mais tout de même, dans l’exaltation de l’homosexualité, met en cause toutes les professions qui approchent l’enfance et la jeunesse», a-t-il déclaré, avant d’enchaîner en feignant de ne pas pouvoir prononcer le nom de la ministre Najat Vallaud-Belkacem.

Cette nouvelle provocation s’ajoute à la longue liste des propos homophobes que l’eurodéputé a tenu tout au long de sa carrière politique. «Je ne suis pas sûr qu’on ne fasse pas à M. Barbarin un “procès d’Allemand”, a-t-il poursuivi et que l’affaire soit médiatisée de façon à ce qu’elle pût toucher l’ensemble des catholiques et des chrétiens comme s’ils étaient complices de ces agissements.»

Plus tôt dans la semaine c’est la députée frontiste Marion Maréchal-Le Pen qui a fait un autre rapprochement choquant, en expliquant que le mariage pour tous allait conduire à la reconnaissance de la polygamie.