Avec l’histoire d’une belle vache normande partie vivre sa vie à Paris, Benjamin Lefebvre et Emmanuel Lenormand font mouche. Seul sur scène, le comédien Benjamin Lefebvre mène son one-cow-show avec allant et sa transformation est un tour de force.

Les bons mots fusent, la mise en scène efficace propose aussi de savoureuses fausses pubs. Vous apprendrez entre autres pourquoi La Vache qui rit est toute rouge et la vache Milka toute violette. Arrivée à Paris, Marguerite Dupré va enchaîner les castings («dans Le Roi Lion, je faisais le zèbre!») et le spectacle file à toute allure, vers une apothéose dans la plus pure tradition de Bollywood.

C’est vachement sympa et bourré de gags visuels. Après Paris, au Théâtre du Marais (où le spectacle se joue encore trois jeudis jusqu’à fin mars), Marguerite Dupré fera une pause pour remonter sur le plancher des vaches… à Avignon.