Taoyuan était la dernière municipalité spéciale de Taïwan à ne pas donner une reconnaissance légale aux couples de même sexe. Désormais, au même titre qu’à New Taipei, Kaohsiung, Taichung, Taipei et Tainan, tout couple d’hommes ou de femmes âgés de 20 ans et plus et dont l’un des membres est résident dans cette partie du territoire, pourra faire enregistrer un partenariat civil. Un moyen de faire avancer l’égalité entre les genres, les droits fondamentaux et le respect pour les relations entre personnes de même sexe, selon le directeur du bureau des affaires civiles à Taoyuan, Tang Hui-chen. Cette reconnaissance est toutefois encore incomplète et n’est pas juridiquement contraignante, puisqu’elle ne prévoit rien en ce qui concerne par exemple les questions de successions et d’héritage.

Les six provinces spéciales de l’État de Taïwan, qui sont très densément peuplées, ont donc désormais accompli ce premier pas, en attendant le reste du territoire taïwanais. Actuellement la Constitution définit encore le mariage comme étant l’union d’un homme et d’une femme. Mais plusieurs signaux laissent entendre que des progrès sont en cours: l’élection en octobre dernier de la présidente Tsai Ing-wen favorable à l’ouverture du mariage pour tous, les nombreuses manifestations en faveur de l’égalité depuis 2013, et une opinion publique majoritairement favorable à cette avancée. La ministre de la Justice Lo Ying-hsueh a annoncé l’été dernier qu’une loi allait être rédigée. Dernièrement une publicité pour l’enseigne McCafé à Taïwan a mis en scène le coming-out d’un jeune gay à son père.

Nos derniers articles sur Taïwan