La légion d’honneur accordée à un prince saoudien par la France récemment a beaucoup choqué. Notamment parce que l’Arabie Saoudite autorise la peine de mort et exécute régulièrement des condamnés. Parmi les motifs qui peuvent vous faire décapiter dans le royaume: le simple fait d’être homosexuel.

Yagg vous rappelle la liste des 10 pays où l’homosexualité peut encore être passible de mort. L’International Lesbian & Gay Association n’en dénombre que 7, mais dans certains pays comme l’Afghanistan, la loi islamique, la Charia, peut servir de justification à une condamnation à mort.

Afghanistan

La loi afghane ne prévoit « que » de la prison pour les relations homosexuelles, mais la charia, la loi islamique, peut également être invoquée en lieu et place de la loi du pays et conduire les homosexuels à la mort. Pas de cas de condamnation connue récemment.

Nos articles sur l’Afghanistan

Arabie saoudite

C’est la Charia, la loi islamique, qui s’applique. Selon l’ILGA:

Pour un homme marié, c’est la mort par lapidation. Pour un homme non marié, ce sera 100 coups de fouets et un bannissement d’un an. Lapidation également pour un non-musulman qui s’engage dans une sodomie avec un musulman.

Les derniers cas connus de condamnation pour homosexualité remonte au début des années 2000. En janvier 2002, Act Up-Paris avait recouvert de faux sang l’ambassade d’Arabie Saoudite à Paris pour protester contre l’exécution de trois hommes pour ce motif là (photo ci-dessous).

act up paris zappe ambassade arabie saoudite

Nos articles sur l’Arabie Saoudite

Bruneï

La peine de mort pour les relations sexuelles entre personnes du même sexe a été réintroduite dans le code pénal de ce petit sultanat d’Asie du Sud-Est en 2013 (LireBruneï: la peine de mort pour les relations homosexuelles va entrer en vigueur). La nouvelle avait suscité une indignation internationale.

 Tous nos articles sur Bruneï

Émirats arabes unis

Selon un rapport de l’ILGA pour le Parlement européen, la loi fédérale des Emirats Arabes Unis (composé d’Abou Dhabi, d’Ajman, de Charjah, de Dubaï, de Fujaïrah, de Ras el Khaïmah et d’Oumm al Qaïwaïn) est ambigü: « Le texte en arabe de l’article 354 [du code pénal] est formulé de manière ambigüe et peut être traduit de différentes façons. Certains indiquent que l’article punit le viol d’une femme ou une sodomie forcée d’un homme, alors que d’autres pensent que cela punit le viol des femmes et la sodomie entre hommes. » La Charia peut également être invoquée et peut conduire à la mort.

Aucune condamnation récente connue.

 

Iran

L’article 110 du code pénal stipule que »la punition pour la sodomie [définie dans un autre article comme la pénétration d’un homme] est la mort ; le juge de la Charia décide de la manière d’administrer la mort. » L’article 111: « La sodomie conduit à la mort si l’actif et le passif sont matures, sains d’esprits et ont leur liberté d’agir »

Des cas de condamnation sont régulièrement reportés, sans qu’ils soient toujours bien vérifiables (Lire Iran: quatre hommes auraient été condamnés à mort pour des relations homosexuelles). L’exécution en 2005 des jeunes Mahmoud Asgari et Ayaz Marhoni, avec la diffusion des photos, avait marqué l’opinion internationale. Il n’est pas clair aujourd’hui qu’ils aient bien été condamnés pour homosexualité.

Tous nos articles sur l’Iran

 

Mauritanie

L’article 308 du code pénal punit de mort les « actes contre nature avec un individu de son sexe ».  Aucune condamnation récente connue.

Tous nos articles sur la Mauritanie

 
Nigeria

Au Nigeria, l’homosexualité masculine est punie de diverses peines de prison. Mais pour 12 états du Nord ayant adopté la Charia, la peine peut aller jusqu’à la mort. L’homosexualité féminine est « seulement » passible de prison.

Tous nos articles sur le Nigeria

 
Soudan

Selon l’article 108 du code pénal, la sodomie entre hommes peut être punie de mort à la troisième condamnation.

Aucune condamnation récente connue.

Tous nos articles sur le Soudan

 
Somalie

L’homosexualité est passible de mort dans les émirats islamiques régis par Al Shabaab, où s’applique la Charia. En dehors, elle est condamnée d’une peine pouvant aller de 3 mois 3 ans de prison.

Aucune condamnation récente connue.

 
Yémen

Selon l’article 264 du code pénal: « L’homosexualité entre hommes est définie par la pénétration dans l’anus. Les hommes non-mariés seront punis de 100 coups de fouets ou d’un an de prison maximum ; les hommes mariés seront punis de mort par lapidation ».

Aucune condamnation récente connue.

Source: ILGA