Le député Verts allemand Volker Beck, considéré comme le « père de l’union civile » allemande a été arrêté le 1er mars en possession de 0,6 g de méthamphétamine, plus connue sous le nom de Crystal Meth, rapporte le site Queer.de. Sur sa page Facebook, Beck a annoncé qu’il démissionnait de certains de ses mandats au sein de son groupe parlementaire au Bundestag, l’équivalent de l’Assemblée Nationale outre-Rhin.

« J’ai toujours défendu une politique libérale en matière de drogues, explique-t-il également sur Facebook. Concernant les charges, mon avocat fera une déclaration en temps voulus. »

Il a depuis été mis en arrêt-maladie pour un mois et ne s’est pas exprimé publiquement à nouveau. Restera-t-il député s’il est condamné? « Il connaît lui-même la bonne décision à prendre », a déclaré, sybillin, Cem Özdemir, le chef des Verts.

Volker Beck est député de Cologne au Bundestag depuis 1994. Il a longtemps été le porte-parole de l’une des plus importantes associations LGBT allemandes, la LSVD. En 2006, il s’est rendu à la gay pride (interdite) de Moscou. Il en est ressorti en sang.

Tous nos articles sur l’Allemagne