Pointue et très scientifique, la Conference sur les rétrovirus et les maladies opportunistes (Croi) se tient tous les ans aux Etats-Unis depuis 1993. Pour la première fois cette année, la Croi, qui s’est tenue du 22 au 25 février, à Boston, a vu une présentation en séance plénière consacrée à la santé des personnes trans et du VIH.

Durant cette présentation, suivie par le site spécialisé Séronet, une compilation de plusieurs études a révélé qu’aux Etats-Unis, 22% des femmes trans seraient touchées par le VIH. En revanche, les données sont moins précises pour les hommes trans. Dans son introduction, la professeure Susan P. Buchbinder, vice présidente de la Croi, a affirmé: «Il n’y a probablement pas d’autre population qui soit à la fois parmi les plus lourdement impactées et aussi peu évoquées à travers le monde que les personnes transgenres».

Le résumé (en anglais) de cette présentation est disponible sur le site de la Croi 2016.

Lire l’article complet sur Seronet.

Voir les vidéos de la campagne réalisée par Yagg sur la santé trans et le VIH, Voilà les T!