Grand pourfendeur du mariage pour tous, le Cardinal Philippe Barbarin se retrouve aujourd’hui dans la tourmente. Selon Libération, plusieurs plaintes pour non-dénonciation de crimes pédophiles devraient être déposées dans les prochains jours.

Le cardinal-archevêque de Lyon aurait eu connaissance de faits de pédophilie qu’il aurait passé sous silence. Les faits en question ont été commis par un prêtre de son diocèse en 1986 et 1991. Il a été mis en examen le 27 janvier pour «agressions sexuelles sur mineurs de moins de 15 ans par personne ayant autorité».

Dans une interview à la Croix, Philippe Barbarin reconnaît avoir eu connaissance des faits en 2007, mais ne pas avoir cru à leur véracité.

En septembre 2012, le cardinal avait été l’un des premiers à sonner la charge contre la future loi du mariage pour tous, considérant que cela « ouvrirait la voie à la polygamie et l’inceste ».