Emojis en japonais, smileys, pictogrammes ou émoticônes si vous préférez. Ces petites icônes de toutes les couleurs utilisées pour faciliter l’échange quand on manque de vocabulaire ou montrer une certaine émotion sont désormais interdites en Indonésie.

Tout le monde connait les fameux smileys. Ces visages ronds que l’on peut choisir parmi plus sieurs modèles pour exprimer l’humeur du moment. Utilisés principalement pour mettre un peu plus de vie dans les SMS ou bien sur les réseaux sociaux via la messagerie instantanée, les opérateurs de téléphonie mobile ont multiplié la diversité de ces émoticônes ces dernières années. En février 2015, des smileys représentant des familles homoparentales étaient intégrés dans les smartphones d’Apple.

MÊME LE DRAPEAU ARC-EN-CIEL

Mais pour les autorités indonésiennes ça ne correspond pas à leur vision culturelle et religieuse. «De tels contenus ne sont pas autorisés en Indonésie en vertu de nos principes culturels et des normes religieuses, et les opérateurs doivent respecter cela», a déclaré ce matin un porte-parole du ministère de la Communication et de l’Information, Ismail Cawidu. L’Indonésie a demandé aux opérateurs téléphoniques  de supprimer tous les émoticônes et pictogrammes LGBT. Ces derniers avaient été mis en place pour symboliser la communauté LGBT et disponibles sur LINE et Whatsapp, des applications très populaires en Indonésie, ainsi que sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter. Même le drapeau aux couleurs de l’arc-en-ciel a été supprimé.

Dans ce pays, l’homosexualité n’est pas illégale mais elle reste très controversée. La suppression de ces émoticônes est une nouvelle offensive contre l’homosexualité dans le pays musulman le plus peuplé au monde.