Ce jeudi, la marque de sportswear Adidas a fait une annonce qui pourrait tendre à faciliter le coming-out dans le monde sportif. La société made in Germany compte parmi ses égéries le plongeur champion olympique britannique Tom Daley, ouvertement gay, et va ajouter une clause dans les contrats de ses athlètes LGBT, révèle le site BuzzFeedUK.

Adidas a précisé qu’en cas de coming-out homo, bi ou trans, le contrat entre le sportif et la marque ne sera ni modifié ni rompu. Cette annonce s’est déroulée lors de la première conférence britannique dédiée à l’amélioration de la visibilité des personnes LGBT dans le sport, encadrée par le directeur financier d’Adidas Robin Stalker.

Le fait de perdre un contrat avec une marque a été considéré comme un facteur clé pour que les sportives et sportives restent dans le placard. La clause stipule que la marque «Adidas reconnait et respecte les principes de la diversité, car cela est un élément centre de la philosophie du groupe Adidas. Par conséquent Adidas garantit que cet accord ne sera ni résilié ,ni modifié, dans le cas où l’athlète annonce publiquement être membre de la communauté LGBT».

En Grande Bretagne, le fait de licencier une personne en raison de son orientation sexuelle ou identité de genre est illégal. Or ce n’est pas le cas dans certains pays dans lesquels Adidas a des sportifs sous contrats, comme par exemple certains états des Etats-Unis (Lire Petite victoire au Sénat américain pour le projet de loi contre la discrimination des LGBT au travail).