L’Elysée a annoncé ce jeudi les changements du gouvernement, au total 38 ministres, 19 femmes et 19 hommes.

Emmanuelle Cosse, la secrétaire nationale d’Europe Ecologie Les Verts (EELV) a été nommée ministre du Logement et de l’habitat durable en remplacement de Sylvia Pinel.  C’est une militante de l’égalité de longue date. Avant d’intégrer ce gouvernement,  cette militante et journaliste de 41 ans a rejoint en 1992 l’association Act Up-Paris. Sept ans plus tard, à seulement 25 ans elle en est devenue la première présidente hétérosexuelle et séronégative, fonction qu’elle a occupé de 1999 à 2001.

Thomas Doustaly, directeur de la rédaction de Têtu l’a ensuite recrutée en 2002 pour animer la rubrique Infos France. Elle a rejoint Europe écologie en 2009 et a été élue secrétaire nationale d’Europe Écologie Les Verts le 30 novembre 2013. De toutes les marches des fiertés à Paris, c’est peut-être désormais la membre du gouvernement la plus gay-friendly. En pure perte: au Logement, elle sera loin de ces combats.

Laurence Rossignol devient ministre de la Famille, de l’enfance et des Droits des Femmes, après avoir occupé le poste de secrétaire d’état à la Famille. Elle avait succédé à ce poste à Dominique Bertinotti, co-auteure de la loi du mariage pour tous. Favorable à la PMA avant d’entrer au gouvernement, Laurence Rossignol s’est depuis pliée à la ligne Hollande-Valls (Lire Laurence Rossignol: Des lendemains qui chantent au réformisme honteux). Elle avait d’ailleurs choqué les associations LGBT en rencontrant la Manif pour tous peu après sa prise de fonction. Elle est en revanche opposée à la GPA.

Jean-Marc Ayrault fait son come-back au sein du gouvernement, en devenant le ministre des Affaires étrangères, un poste laissé par Laurent Fabius. Après sa victoire en 2012, François Hollande l’avait  nommé comme Premier ministre. Il restera comme le chef du gouvernement qui a fait adopter le mariage pour tous, même s’il ne s’est guère impliqué sur le sujet. Et comme celui qui abandonné la PMA, d’abord au sein de la loi du mariage pour tous, puis au sein de la loi Famille (Lire Matignon enterre la PMA et la loi Famille). Rétrospectivement, ce tweet envoyé en janvier 2013 prend une saveur particulière:

A la suite de son départ, Yagg avait dressé le bilan des sujets LGBT de ses deux années de mandat.

LES NOUVELLES TÊTES
Barbara Pompili (ex-EELV), secrétaire d’Etat auprès de la ministre de l’environnement, de l’énergie et de la mer, chargée des relations internationales sur le climat, chargée de la biodiversité et Jean-Vincent Placé nommé secrétaire d’Etat chargé de la Réforme de l’Etat complètent le trio d’écologistes ayant obtenus un ministère dans ce nouveau gouvernement.

Six autres changements sont à noter. La nomination de Jean-Michel Baylet (PRG), comme ministre de l’aménagement du territoire, de la ruralité et des collectivités territoriales. La disparition de Fleur Pellerin, remplacée par Audrey Azoulay, au ministère de la Culture et de la communication. Juliette Méadel, porte-parole du PS, est nommée secrétaire d’Etat chargée de l’Aide aux victimes. Ericka Bareigts, députée de la Réunion, est nommée secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité réelle. Estelle Grelier, député de la Seine-Maritime, est nommée secrétaire d’Etat chargée des Collectivités territoriales. Hélène Geoffroy, députée PS, est nommée secrétaire d’État chargée de la Ville.