La communauté LGBT à nouveau mise en «lumière» sur les feux tricolores de la ville de Linz (Autriche). En décembre dernier, l’extrême droite locale avait interdit ces feux LGBT-friendly. Sauf que le conseil municipal est revenu sur sa décision en votant fin janvier une délibération de la majorité municipale qui demandait la réinstallation des fameux pictogrammes. Un coup dur pour Markus Hein, le conseiller municipal du parti d’extrême droite (le Freiheitliche Partei Österreichs ou FPÖ, Parti de la liberté d’Autriche en français) mais surtout une victoire pour promouvoir la diversité LGBT. Tout un symbole à quelques jours de la Saint-Valentin.