Parce qu’il a arboré un « sac de femme » dans un clip, le chanteur sénégalais Waly Seck a déclenché une tempête homophobe dans son pays. Le Monde Afrique fait le point dans un reportage vidéo sur la situation des gays et des lesbiennes dans ce pays d’Afrique de l’Ouest où l’homosexualité peut-être punie de cinq ans de prison, via l’article 319 du code pénal qui interdit les « actes contre nature » est utilisé pour faire condamner des homosexuels. On l’a encore vu l’an dernier (Lire Sénégal: Six mois de prison pour sept hommes accusés d’«actes contre nature» et Sénégal: Un journaliste condamné pour homosexualité ).

Le président du Sénégal, Macky Sall, est opposé à toute dépénalisation (Lire Macky Sall, président du Sénégal: « Pourquoi vouloir imposer à tout le monde que les homosexuels doivent défiler? »).

Voir sur Le Monde Afrique [fr]

Tous nos articles sur le Sénégal