新年快乐 ! / BONNE ANNÉE (en chinois). Le nouvel an chinois sera célébré le 8 février prochain. Mais c’est surtout le retour de la semaine LGBT chinoise qui va mettre Paris à la sauce made in China.

Nous avions rencontré l’année dernière, Yu Zhou le président de l’association organisatrice, qui nous avons expliqué les grandes lignes de cet événement. Après le succès de la première édition, les sinophiles vont être comblés par cette nouvelle semaine LGBT.

Comme l’indique l’association sur son site internet,  » la semaine LGBT chinoise offrira l’occasion d’évoquer cet amour de la « pêche-partagée » (synonyme d’homosexualité en Chine) sous ses aspects historique, politique, social et artistique « .

DES ACTIVITES POUR TOUS LES GOÛTS
Lors de la première soirée, ce jeudi, le public sera invité à découvrir autour d’un diner franco-chinois les coutumes du pays à la Grande Muraille comme la politesse à table ou l’Histoire de l’homosexualité en Chine. Un repas qui sera agrémenté de jeux, films et poèmes.

Ce vendredi, la semaine LGBT se poursuivra à la librairie Les Mots à la bouche, 6 Rue Sainte-Croix de la Bretonnerie. L’occasion pour les amoureux des lettres de se faire dédicacer les ouvrages de la littérature homosexuelle chinoise. Le public y découvrira aussi une exposition de l’artiste peintre et photographe d’ethnie mongole prénommé Banjin. La fête se clôturera par la  » Happy Togayther », la soirée clubbing de la Semaine LGBT chinoise par le célèbre AZN.

Le mardi 9 février à 17h, Chen Ting, doctorant-chercheur en sociologie clinique à Paris VII, animera une conférence sur  » Le goût et le coût de se dire homosexuel en Chine  » à la maison de la Chine (76 rue Bonaparte, Paris 6e). Le mercredi 10 février 2016 à 20h, à la Mairie du 3e de Paris se tiendra une projection ciné-débat sur les mouvements lesbiens en Chine.

Enfin le jeudi Jeudi 11 février 2016 à 19h, à l’Espace des femmes (35 rue Jacob, Paris 6e), Monique Selim, anthropologue et directrice de recherche à l’IRD-CESSMA et Guo Wenjing docteure en anthropologie (Paris I) et chercheure associée au CESSMA répondront à toutes vos questions. Après avoir exposé chacune leurs visions sur ce que c’est être femme et lesbienne en Chine.

Les informations et le programme complet sont à retrouver en français et en chinois ici.