Deux millions à gauche, trois millions à droite, qui dit mieux ? La manifestation dite du  » Family Day  » qui s’est déroulée ce samedi à Rome aurait aimé rassemblé des millions de militant.e.s contre l’adoption d’une proposition de loi de pacs à l’italienne, examinée actuellement par le Sénat (Lire Italie: Le Sénat examine enfin la loi sur l’union civile).

Mais, réunis au Cirque Maxime, ils n’étaient que quelques dizaines de milliers de manifestants selon une évaluation des journalistes présents lors de l’événement. Aucun chiffre officiel n’étant pour l’instant communiqué. De quoi faire rire les internautes qui se sont amusés à comparer le « Family Day » avec le concert des Rolling Stones du 22 juin 2013 qui avait lui rassemblé plus de 70 000 personnes.

Dans un pays où la religion catholique reste très présente, ce sont de nombreuses familles qui se sont déplacées des différentes régions italiennes pour rejoindre la capitale. Des mamans et des papas accompagnés de leur grande famille comme le rapporte un reportage de France 2 : « Nous avons neuf enfants en 12 ans de mariage. Nous sommes venus manifester avec nos fils et nos filles. Ils sont notre témoignage », déclare un père de famille présent. Les mêmes drapeaux roses ou bleus reprenant un schéma familial « classique » ont fleuri lors de l’événement anti-mariage pour tous.

 


Italie : manifestation contre le « mariage pour tous » à l’italienne
LE SOUTIEN DE LA FRANCE TRAVERSE LA FRONTIERE
Dans cette vidéo, les journalistes interviewent Ludovine de la Rochère qui n’a pas boudé son plaisir de quitter la France pour rejoindre et soutenir le cortège italien. La présidente du mouvement La Manif pour Tous s’est confié au micro de France 2 pour expliquer que « le projet n’est pas sur le mariage en tant que tel, c’est l’union civile, mais qui ressemble tellement au mariage qu’il conduit aux mêmes confusions et conséquences « .

En France, plusieurs militant.e.s ont apporté leur soutien aux italien.ne.s favorables au projet d’union civile. Comme la journaliste et féministe de Oui Oui Oui Alice Coffin.

 

« Union civile Oui oui oui. Les LGBT français savent ce qu’est une familyday, nous sommes passé.e.s par là. Tout notre soutien à nos ami.e.s italien.ne.s ».

« Le plus de monde possible doit participer, souvenez-vous que c’est la seule arme dont nous disposons ! », avait lancé vendredi dernier Massimo Gandolfini, l’organisateur de ce « Family Day ». Mais nous sommes bien loin des deux millions calculés et annoncés par le mouvement de La Manif pour Tous.

De nombreux intervenants se sont exprimés tout au long de l’après-midi sur le podium où une immense banderole affichait : « Il est interdit de mettre la famille à la casse ». Le premier ministre italien Matteo Renzi, qui soutient la proposition de loi sur les unions civiles, a fait de la « mise à la casse » de la vieille Italie l’un de ses slogans préférés.
La semaine dernière, ce sont les militant.e.s favorables à la proposition de loi de la sénatrice Monica Cirinna, qui avaient manifesté dans près d’une centaine de villes en Italie, au cri de « Italie, réveille-toi! ».

L’Italie est le dernier grand pays d’Europe occidentale à ne reconnaître aucun statut aux couples homosexuels.