France, Mariage, Société | 25.01.2016 - 12 h 34 | 8 COMMENTAIRES
  • claude et hélène
  • marseille
  • Sabrina Hout
  • samia ghali

Marseille: Sabrina Hout, l’élue responsable de l’annulation d’un mariage entre deux femmes, a été réhabilitée par Samia Ghali

Publié par
La maire PS Samia Ghali a confirmé que son adjointe Sabrina Hout avait été réhabilitée, et ce avant même que celle-ci ne soit condamnée pour discrimination en raison de l'orientation sexuelle.
samia ghali

Samia Ghali, maire PS des 15e et 16e arrondissements de Marseille - Photo : https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Samiaghali.jpg

Le site d'informations locales La Marseillaise a révélé la semaine dernière que l'adjointe de la mairie des 15e et 16e arrondissements de Marseille Sabrina Hout a été réhabilitée dans ses fonctions d'adjointe. Le 29 septembre 2015, l'élue avait été condamnée à cinq mois de prison avec sursis pour discrimination à raison de l'orientation sexuelle. En falsifiant les documents officiels lors du mariage d'un couple de femmes en août 2014, car ne souhaitant pas officier pour des raisons religieuses, elle avait provoqué l'annulation de cette union.

Autrefois adjointe à la famille, elle est désormais chargée de la vie des quartiers, d'après le site Marsactu. Auprès de La Marseillaise, la maire d'arrondissement Samia Ghali (photo) a affirmé que Sabrina Hout avait été réintégrée en tant qu'adjointe sans délégation bien avant sa condamnation et a défendu le choix de son conseil d'arrondissement, ajoutant que l'adjointe ne pourra pas célébrer de mariage, en tout cas pour le moment: «Je lui ai demandé de ne pas faire de mariage mais cela ne pourra pas durer indéfiniment non plus car je n’ai aucun droit de lui interdire.»

Contactées par Yagg en octobre 2014, au moment des faits, Claude et Hélène, le couple concerné par cette annulation, avait été particulièrement choqué d'être victime d'une telle mascarade sur fond d'homophobie. C'est la maire Samia Ghali en personne qui leur avait rapportées comment les faits s'étaient déroulés le jour J: «Elle nous a confirmé que pour des raisons religieuses et à cause de pressions, Sabrina Hout avait refusé de nous unir mais qu’elle avait signé tous les actes administratifs. Qu’elle avait également retourné le chevalet supportant son nom pour afficher celui d’un autre élu, homme, non présent, afin que l’assemblée ne se pose pas de questions et qu’elle avait fait tous les autres mariages prévus ce jour-là.»

Au lendemain de la condamnation de Sabrina Hout, en septembre dernier, Claude et Hélène avaient fait part de leur profond soulagement et de leur satisfaction de la décision de la juge: «Le jugement a été fait de telle façon qu'il sonne comme une mise en garde pour les élu.e.s. C'est un message pour leur dire “faites attention à ce que vous faites”.» Un message qui n'a visiblement pas été entendu par Samia Ghali.

A lire sur La Marseillaise.

Tous nos articles sur l'histoire de Claude et Hélène.

Print This Post
Photo du profil de Maëlle Le Corre
Publié par
Journaliste de Yagg.
Autres articles | Profil | Compte Twitter
 
LES réactions (8)
  • Par shunshun 25 Jan 2016 - 14 H 59
    Photo du profil de shunshun

    Les magouilles marseillaises se portent tjs aussi bien je vois 🙁

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Roxane 25 Jan 2016 - 16 H 41
    Photo du profil de Roxane

    Elle produit délibérément des faux en écritures et est toujours officier d’état civil ?!?!?…
     
    « pour des raisons religieuses et à cause de pressions »
    Elle est sujète:
    > à manquer à son devoir chroniquement pour motif de convenances personnelles
    > à céder à des pression antidémocratiques
    et elle est toujours officier d’état civil ?!?!?…
     
    C’est un gag ?

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Pelle Svanslös 25 Jan 2016 - 18 H 35
    Photo du profil de

    Profondément choquant cette façon de protéger une homophobie ostentatoire. Et en plus c’est une élue PS qui protège et encourage cette homophobie. Le monde est fou.

    Signaler ce commentaire

     
  • Par yaki 25 Jan 2016 - 19 H 09
    Photo du profil de yaki

    La très démocratique et posée Samia Ghali qui demandait, à l’été 2012, l’intervention de l’armée sur son secteur pour lutter contre les trafics d’armes et de drogue.
    Samia Ghali a, par ailleurs, soutenu les riverains qui avaient chassé des Roms installés au pied de la cité des Créneaux avant d’incendier les restes de leur campement.
    Une pure socialiste donc, bien de gauche …

    Signaler ce commentaire

     
  • Par greee 25 Jan 2016 - 19 H 14
    Photo du profil de greee

    Et après, les partis politiques se demandent pourquoi les citoyens se désintéressent de la politique… (enfin de la politique politicienne)… faut pourtant pas chercher bien loin.

    Signaler ce commentaire

     
  • Par Michel 25 Jan 2016 - 19 H 47
    Photo du profil de Michel

    Samia Ghali avait aussi déclaré (au moment des municipales) que si la gauche était en difficulté c’était à cause du « mariage pour tous ». De toutes façons, comme une bonne partie de la « soit disant gauche » , elle a toujours été contre le mariage pour tous, comme Hollande qui ne l’a fait que sous la pression de l’aile la plus (la seule) à gauche de son parti et pour ne pas perdre la face. Mais remarquons tout de même à propos de l’affaire qu’elle a été parfaitement hypocrite : par peur de sanctions à son endroit, c’est elle-même qui a révélé l’irrégularité de la procédure (registre signé par l’élue officier d’état civil mais cérémonie célébrée par une simple fonctionnaire) ce dont personne, apparemment, s’était aperçu. Mais elle a du se dire « on ne sait jamais, si ça venait à se savoir et que ça me tombe dessus…

    Signaler ce commentaire

     
  • Par sossourires 26 Jan 2016 - 13 H 58
    Photo du profil de sossourires

    Une personne n’ayant pas un casier judiciaire vierge, ne devrait ni pouvoir se présenter aux élections, ni exercer une fonction électorale

    Signaler ce commentaire

     
  • Vous devez être connecté pour poster un commentaire.