La chanteuse a connu un succès phénoménal. L’actrice a séduit un autre public. Près de 30 ans après sa mort, Dalida fascine toujours. Parce que l’artiste a toujours voulu se construire une autre image que la chanteuse de variétés exotique.

En 1997, dix ans après le suicide de Dalida, Philippe Kohly avait réalisé pour Arte un magnifique documentaire, Dalida, le grand voyage, qui voulait montrer, loin des paillettes du show-biz, toute la complexité de la personnalité de cette femme marquée par les épreuves et sans cesse en questionnement.

Ce soir, à 20h55 sur France 3, dans Dalida, la femme qui rêvait d’une autre scène, Gérard Miller et Anaïs Feuillette «retracent pas à pas le parcours de l’artiste», annonce France 3, «et, éclairé par un regard freudien, cherchent à comprendre la logique d’une femme qui ne renonça jamais à poursuivre le chemin de son désir.»

Ce portrait (que nous n’avons pas pu voir avant sa diffusion) est accompagné de nombreux témoignages, comme ceux de Line Renaud, d’Orlando, de Jean Sobieski ou de Rosy Gigliotti, sa cousine et secrétaire.

Un extrait du documentaire:

Si la vidéo ne s’affiche pas, cliquez sur Dalida s’essaie au Barbier de Séville en baryton

Dalida, la femme qui rêvait d’une autre scène, de Anaïs Feuillette et Gérard Miller, à 20h55, sur France 3.