Le 28 janvier le Sénat italien votera sur une proposition de loi concernant « la formation sociale spécifique » (l’équivalent du pacs). Bien sûr, l’Église Catholique veut peser de tout son poids pour faire échec au vote.

Dernière déclaration en date, celle du Pape en personne, qui a estimé le 22 janvier qu’ « Il ne peut y avoir de confusion entre la famille et tout autre type d’union », rapporte le Monde. Une manifestation homophobe est prévue le 30 janvier prochain pour rassembler les opposants au texte.

En juillet 2015, la Cour Européenne des droits de l’homme (CEDH) avait condamné l’Italie pour son refus de reconnaître des droits aux couples de même sexe (Lire La Cour européenne des droits de l’homme appelle l’Italie à reconnaître les couples de même sexe). Le gouvernement de Matteo Renzi avait promis de légiférer dans les mois qui suivaient.

Dans un pays où l’Eglise jouit d’une influence considérable, l’affaire n’est pas encore gagnée.

Tous nos articles sur l’Italie