Cela aurait assurément de la gueule. On se souvient de la représentante de l’Autriche donnant les résultats de son pays pour l’Eurovision avec une fausse barbe, en hommage à Conchita Wurst, gagnante de l’édition 2014. On verra peut-être cette année une drag-queen représenter l’Irlande… En effet, Panti Bliss, surnommée la Reine d’Irlande (à cause du jeu de mot sur queen, qui veut dire à la fois reine et folle, au sens gay du terme), pourrait présenter les résultats du pays au prochain concours Eurovision de la chanson, qui se déroulera à Stockholm le 14 mai prochain.

Celui a qui cette tâche est dévolue depuis des années – Nicky Byrne, du groupe Westlife – ne pourra pas l’assurer cette fois-ci puisqu’il représente lui-même le pays au concours. Une fois la nouvelle connue, Panti, qui organise habituellement des soirées Eurovision dans son bar à Dublin, le Pantibar, a fait innocemment acte de candidature sur Twitter: « Maintenant que Nicky Byrne doit chanter pour l’Irlande, je me demande bien à qui RTE pourrait faire appel pour donner les résultats irlandais… » a-t-elle demandé, en joignant l’image à la parole, au cas où le message n’aurait pas été assez clair.

Nicky Byrne a donné son assentiment, en lui assurant qu’il était sûr qu’elle pouvait reprendre le flambeau. Celles et ceux qui comprennent l’anglais apprécieront le jeu de mot avec l’expression anglaise « fill in my shoes ».

Selon divers médias en revanche, la chaîne RTE n’aurait pas encore donné son accord.

Panti Bliss s’est faite connaître mondialement grâce à un discours aussi génial qu’émouvant prononcé dans un théâtre de Dublin. Sa célébrité lui a permis de devenir l’héroïne du référendum sur l’ouverture du mariage aux couples de mêmes sexe en Irlande. Une épopée documentée dans le documentaire The Queen of Ireland. Yagg l’a interviewée lors de son passage à Paris (voir Panti Bliss: Quand les drag-queens prennent le pouvoir).