Selon l’AFP, cinq personnes dont deux mineures ont été déférées devant le parquet de Pointe-à-Pitre «pour enlèvement, séquestration pour faciliter un crime ou un délit, torture ou acte de barbarie en raison de l’orientation sexuelle de la victime, vols en réunion et complicité de vols». La victime, un homme gay d’une vingtaine d’années aurait été retenu de force et torturé pendant plusieurs jours dans un appartement, avant de réussir à s’échapper. Le parquet a confirmé que l’homophobie était une circonstance aggravante dans cette affaire que la police a qualifié de «grave et sordide»

Plusieurs personnalités ont fait part de leur indignation:

À lire sur le site de 20Minutes.