La Croix rapporte un entretien du cardinal Oscar Maradiaga accordé au quotidien El Heraldo. L’ecclésiastique de Tegucigalpa, la capitale du Honduras, a évoqué l’existence d’un «lobby gay» au sein du Vatican, ajoutant au passage que le pape François veut remédier à cette situation: «Petit à petit, le pape essaie de purifier tout cela… On peut comprendre ces choses, et il y a des règles pour prendre soin (des personnes) au plan pastoral, mais ce qui est équivoque ne peut être une vérité.» Oscar Maradiaga est un des neufs cardinaux nommés par le pape pour la réforme de la Curie. Interrogé plus tard sur la possibilité pour l’Église de reconnaître les unions des couples de même genre, le cardinal s’est montré catégorique: «La loi naturelle ne peut être changée. Nous voyons comment Dieu a conçu le corps humain, le corps de l’homme et celui de la femme, pour se compléter et transmettre la vie (…) Certaines choses ne peuvent être changées.»

En octobre 2015, Yagg a rencontré Donny Reyes, militant LGBT au Honduras et membre de l’association Arcoiris. Dans l’entretien qu’il nous avait accordé, il avait expliqué en quoi l’Église a une véritable responsabilité dans le climat de violence et d’hostilité envers les personnes LGBT: «Le gouvernement est sous influence de l’Église catholique fondamentaliste. Cette influence fait que les droits LGBT ne sont pas considérés comme légitimes: il n’y a donc pas à mettre de moyens pour protéger les personnes LGBT.»

À lire sur le site de La Croix.

Tous nos articles sur le Vatican.