Une cour d’appel libanaise vient de rendre une décision importante, rapporte le site Gaystarnews. La cour, située à Beyrouth, examinait le cas d’un homme trans ayant eu recours à une chirurgie de réassignation sexuelle, qui ne pouvait pas légalement changer de genre.

« Le droit d’une personne à recevoir le traitement nécessaire pour soulager la souffrance d’une maladie physique et mentale est un droit fondamental et nature. Nul ne peut l’en priver », a souligné la juge.

Interrogé par Gaystarnews, un militant de Proud Lebanon (Liban fier) a déclaré qu’il s’agissait d’une « grande avancée » pour les droits des trans au Liban.

Tous nos articles sur le Liban