LE COUP DE GUEULE DE LA SEMAINE
Dans un communiqué, le Forum Club Handball (FCH), qui représente les grands clubs européens, s’inquiète de la discrimination dont semblent avoir été victimes deux arbitres. L’Allemande Jutta Ehrmann-Wolf et l’Espagnole Carmen Manchado n’avaient pas été retenues lors des Championnats du monde féminins de handball en décembre dernier au Danemark, officiellement pour des «raisons techniques». Dans les différentes interviews qu’elle a accordées à la presse, Jutta Ehrmann-Wolf estime pour sa part que c’est parce qu’elle est en couple avec une femme qu’elle a été écartée, comme Carmen Manchado.

Elle affirme que le message que lui a fait passer la Fédération internationale de handball (IHF) est clair: sa «situation familiale» déplait au président de l’organisation Hassan Moustafa.

Pour le FCH, cette mise à l’écart va à l’encontre des principes et valeurs olympiques et vise à mettre à mal la volonté d’assurer l’égalité hommes/femmes dans le monde du sport, alors que les fédérations internationales ont du mal à trouver des arbitres femmes. «Nous croyons fermement en l’idéal olympique et en le Dr Thomas Bach en tant que personne. Nous croyons qu’il prendra les mesures appropriées pour exclure toute discrimination semblable à l’avenir», a écrit Ernö Kelescenyi, le président du Women Forum Club Handball, la branche féminine du FCH, dans la plainte adressée au président du Comité international olympique (CIO).

LA MILITANTE DE LA SEMAINE
Abby Wambach fait campagne pour Hillary Clinton dans le New Hampshire où la primaire démocrate pour l’élection présidentielle aura lieu le 9 février et est considérée comme l’une des plus importantes des escales pour l’élection. La footballeuse, désormais à la retraite, milite aux côtés de l’actrice Lena Dunham.

LES HOMMAGES DE LA SEMAINE
Abby Wambach, Robbie Rogers, Brittney Griner ou Martina Navratilova, comme tant d’autres, ont rendu hommage à David Bowie, mort le 10 janvier.

LA PHOTO DE LA SEMAINE
Pensif, Tom Daley, sur ce joli cliché d’Out Magazine que le plongeur britannique partage sur les réseaux sociaux.

L’ANNIVERSAIRE DE LA SEMAINE
Il y a dix ans, Amélie Mauresmo gagnait son premier tournoi du grand chelem, l’Australian Open, à Melbourne, contre Justine Hénin sur forfait de la Belge. Début d’une brillante saison. Six mois plus tard, la Française remportait Wimbledon, à nouveau face à Justine Hénin.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Mauresmo v Henin: 2006 Australian Open Women’s Final Highlights

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur 2006 Golden Moment – Mauresmo v Henin

Une victoire dont Andy Murray devrait s’inspirer, explique cet article d’ESPN. Le joueur britannique, dont l’ancienne joueuse est aujourd’hui la coach, a été finaliste quatre fois à Melbourne (défaite contre Roger Federer en 2010 puis contre Novak Djokovic en 2011, 2013 et 2015). Le numéro 2 mondial en fait, bien sûr, son objectif de début de saison, même s’il a indiqué qu’une nouvelle fois, Djokovic, premier joueur mondial, serait difficile à battre.

LE TWEET DE LA SEMAINE
Simon Dunn aime beaucoup ses fans, mais si certains d’entre eux pouvaient éviter de lui envoyer des photos de leur pénis, le bobsleigheur australien en serait ravi:

LE MÂCHI-MÂCHON DE LA SEMAINE
La glace qui reflète le mieux la personnalité de Simon Dunn (encore lui)? La tranche napolitaine, indique-t-il dans ce bref entretien: «Parce qu’il y a un peu de tout et qu’elle essaie de rendre tout le monde heureux».

LE T-SHIRT DE LA SEMAINE
En attendant la sortie de sa propre ligne de vêtements, la footballeuse australienne Michelle Heyman donne un bon conseil: «Soyez quelqu’un de bien».

@beagoodpersonbrand

Une photo publiée par Michelle Heyman (@heyman11) le

LES BOTTES DE LA SEMAINE
L’ancienne championne de ski Anja Pärson partage une photo de son fils prise par son épouse Filippa Radin en s’amusant avec la chanson interprétée par Nancy Sinatra:

LE PROGRAMME DE LA SEMAINE
Le programme du Tournoi des Six Nations de l’équipe de France féminine de rugby. Deuxièmes de la compétition 2015, les Françaises recevront, notamment, l’Irlande, tenante du titre, le 13 février. Et tout s’achèvera par un bon vieux classique: France-Angleterre, le 18 mars.

https://twitter.com/FFRugby/status/679643973963628544/

L’ARTICLE DE LA SEMAINE
De la transmission des compétences, du talent et du goût de la victoire dans l’équipe de France de handball qui remet son titre en jeu au championnat d’Europe, en Pologne (15-31 janvier). Les Français emmenés par Nikola Karabatic compteront parmi eux Théo Derot ou Adrien Dipanda qui disputent leur première grande compétition.

LES MASCOTTES DE LA SEMAINE
Une nouveauté dans le handball, deux mascottes, l’une masculine, l’une féminine, ont été croquées pour soutenir l’équipe de France, Rok et Koolette (sans doute pour roucoulette, un tir en donnant un effet de rotation au ballon pour feinter le gardien): «Pour autant, la nouveauté s’arrête là pour Rok et Koolette, indiquent Les Nouvelles News. Car les deux mascottes n’échappent pas aux stéréotypes. La FFHB résume ainsi leurs caractéristiques: “la force et la puissance pour Rok, l’agilité et le dynamisme pour Koolette”. Des différences de traits qui se retrouvent dans l’aspect physique des personnages»

LE TROPHÉE DE LA SEMAINE
Le FC Barcelone chez les messieurs (cinquième ballon d’or pour Lionel Messi et prix du meilleur entraîneur pour Luis Enrique), les États-Unis chez les femmes: Carli Lloyd, championne du monde 2015 avec la sélection nationale, et Jill Ellis, qui est ouvertement lesbienne, sont sacrées meilleure joueuse et meilleure entraîneure de l’année.

Championne olympique 2008 et 2012, Carli Lloyd était capitaine de l’équipe championne du monde en 2015. Elle a marqué trois des cinq buts de la finale contre le Japon (5-2).

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur FINAL HIGHLIGHTS: USA v. Japan – FIFA Women’s World Cup 2015