Vous l’avez sans doute vu dans Desperate Housewives (il y jouait l’un des fils adolescents de Lynette Scavo) aux côtés de son frère jumeau, dans Teen Wolf ou dans The Leftovers. Charlie Carver, 27 ans, vient de faire son coming-out sur Instagram. Avec des mots autrement plus clairs que ceux de son collègue Colton Haynes.

Il a publié hier une série de plusieurs posts, avec la même photo: un message où l’on peut lire « Sois celui dont tu aurais eu besoin quand tu étais jeune ».

« Enfant, je voulais devenir acteur. Je sais que je voulais devenir tout un tas de choses: peintre, joueur de foot, stégosaure… Mais c’est ce truc d’acteur qui est resté. C’est à peu près à cet âge aussi que j’ai su, bien que de manière abstraite, que j’étais différent des autres garçons de ma classe. Avec le temps, cette connaissance abstraite s’est développée et s’est articulée en une gestation douloureuse, marquée par des sentiments de désespoir et d’aliénation, résultant dans un climax où j’ai pu dire à haute voix « je suis gay ». Je me suis dit ces mots à moi-même dans un premier temps, pour voir ce que ça me faisait. Ils sonnaient juste et je me suis détesté pour ça. J’avais douze ans. »

« COMPLICE DE LA PEUR ET DE LA HONTE »
Il raconte ensuite avoir fait son coming-out auprès de sa famille. Cela s’est bien passé. Puis lorsqu’à 19 ans, il est parti travailler à Hollywood, il évoque la manière dont il devait compartimenter ses comportements public et privé. Au début, il ne ressentait pas le besoin de dire publiquement qu’il était gay. Il avait le sentiment qu’être défini comme un homme gay serait réducteur.

Puis, il a changé d’avis.

« Je crois maintenant qu’en omettant cette part de moi-même dans la perception que l’on a de moi, je suis complice des souffrances, de la peur et de la honte qui touchent tant de personnes dans le monde. Par mon silence, j’ai laissé entendre qu’être gay était pour un jeune homme ou une jeune femme ou une jeune personne, inapproprié pour une carrière professionnelle dans les arts. »

« Donc désormais que tout le monde sache que je m’identifie comme gay. Et cela a-t-il toujours son importance? Quand j’étais jeune, j’avais besoin d’un jeune homme à Hollywood qui dise ça – et sans jouer au con avec ça. Je me dois à moi-même, plus que toute autre chose, d’être celui dont j’avais besoin quand j’étais plus jeune ».

Il termine par un mot sur son frère jumeau, Max: « Et que tout le monde sache que mon frère jumeau est tout aussi cool d’être hétéro ».