La cérémonie des Golden Globes qui s’est tenue cette nuit à Los Angeles a débuté avec le traditionnel discours d’ouverture avec un Ricky Gervais toujours aussi caustique qui a sauté sur l’occasion pour faire une blague sur Caitlyn Jenner. Autant dire qu’on l’a connu beaucoup plus inspiré: «Je serai gentil ce soir, j’ai changé!… Pas autant que Bruce Jenner, évidemment. Désormais Caitlyn Jenner, bien sûr. Quelle année pour elle! Elle est devenue un modèle à suivre pour les personnes trans en montrant son courage, en repoussant des barrières et en détruisant les stéréotypes… bon, elle n’a pas fait grand chose pour les femmes qui conduisent… mais on ne peut pas tout avoir.» L’humoriste faisait référence à l’implication de Caitlyn Jenner dans un accident de voiture mortel en février 2015.

Quelques minutes plus tard, c’est en félicitant Jeffrey Tambor pour sa performance dans Transparent qu’il tombe carrément dans la balourdise transphobe: «Tous les jours, il doit mettre des habits de femmes, se coiffer, se maquiller, et se faire filmer par des gens, il faut des couilles! Je ne sais pas comment il fait. Vraiment, j’ai vu ses couilles, elles sont énormes et longues. Je ne sais pas s’il les remonte dans son soutien-gorge ou s’il les coince entre les jambes.» Dommage, car ses blagues sur l’écart de salaire entre les hommes et les femmes étaient bien plus pertinentes:

https://youtu.be/jnIGdb-sT-s

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Ricky Gervais Opens the 2016 Golden Globes

Nominé cinq fois, Carol de Todd Haynes fait figure de grand absent dans le palmarès des Golden Globes. Le film n’a remporté aucune statuette, malgré la nomination des deux actrices principales Rooney Mara et Cate Blanchett et du réalisateur.

On se réjouira cependant de voir Taraji P. Henson récompensée pour son rôle de Cookie Lyon dans la série Empire. Dans un discours bourré d’humour, l’actrice s’est étonnée avec malice de voir son personnage d’ancienne détenue remporter une récompense. «Je pensais que ce serait Queenie, a-t-elle plaisanté en désignant Queen Latifah, mais non, c’est tombé sur Cookie qui a passé dix-sept ans en taule pour avoir vendu du crack!» L’actrice n’a en tout cas pas boudé son plaisir de recevoir le prix de la meilleure actrice dans une série dramatique, face à Viola Davis ou Robin Wright: «J’ai attendu vingt ans, alors je vais prendre mon temps!» s’est-elle exclamée avant de faire ses remerciements.

https://www.youtube.com/watch?v=YEJY7dmleE0

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Taraji P. Henson Wins Best Actress in a TV Series, Drama – Golden Globes 2016

Lady Gaga a quand à elle était primé pour American Horror Story: Hotel, face à Queen Latifah qui tenait le premier rôle dans Bessie, biopic produit par HBO sur la vie de la chanteuse Bessie Smith. «Là, tout de suite, je me sens comme Cher dans le film de John Patrick Shanley Moonstruck (sorti en France sous le nom d’Eclair de lune en 1988). C’est l’un des plus beaux moments de ma vie», a-t-elle déclaré avant de remercier le créateur de la série, Ryan Murphy, ainsi que Matt Bomer, son partenaire de jeu.

https://www.youtube.com/watch?v=SnwLTvVgNKg

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Lady Gaga Wins Best Actress in a Limited Series or TV Movie – Golden Globes 2016

Contre toute attente, Sam Smith a remporté le Golden Globe de la meilleure chanson. Le chanteur, probablement conscient que la chanson écrite pour le générique de Spectre, n’était pas à la hauteur du Skyfall d’Adele (bien qu’elle ait été la première chanson écrite pour un James Bond à atteindre la première place des charts anglais) s’en est de fait étonné. «Honnêtement, je pensais vraiment que nous ne l’aurions pas», a-t-il humblement déclaré.

Tout comme Carol, The Danish Girl, qui raconte l’histoire de la peintre danoise Lili Elbe est reparti bredouille. Le film de Tom Hooper était nominé à trois reprises pour sa bande originale et pour les performances d’Eddie Redmayne et d’Alicia Vikander. La série Netflix Orange Is The New Black, nominée dans la catégorie de la meilleure série comique, ainsi que pour la performance d’Uzo Aduba. Même déception pour Transparent, la série de Jill Soloway, récompensée plusieurs fois l’an dernier.

L’acteur Oscar Isaac a été récompensé pour son rôle dans la mini-série HBO Show Me A Hero, tandis que l’excellente série Mr. Robot a reçu deux prix dont celui de la meilleure série dramatique, face à Empire et Game of Thrones. Steve Jobs, biopic de Danny Boyle consacré au créateur d’Apple a enfin remporté deux statuettes, celle du meilleur scénario et celle de la meilleure actrice pour un long métrage pour Kate Winslet.