Le Pape François publie un nouveau livre le 12 janvier, intitulé Le nom de Dieu est miséricorde. Selon le National Catholic Reporter, il y revient sur sa fameuse phrase « Qui suis-je pour juger un homosexuel qui cherche le Seigneur? ». Après le pontificat très homophobe de Benoît XVI, cette remarque de François avait été vue comme un signe d’ouverture. Une ouverture qui, depuis, échoue à se concrétiser par des avancées réelles.

Dans le livre il est questionné par le journaliste Andrea Tornielli sur cette phrase. Il s’explique:

« Je paraphrasais le catéchisme de l’Eglise Catholique où il écrit que ces personnes devrait être traitées avec délicatesse et ne devraient pas être marginalisées. Je suis heureuse que l’on parle des « personnes homosexuelles » parce que avant tout le reste, il y a la personne, dans son entièreté et sa dignité. Et les gens ne devraient pas être définies par leur orientation sexuelle: n’oublions pas que Dieu aime toutes ses créations que nous sommes destinés à recevoir son amour infini ».

« Je préfère que les homosexuel.le.s viennent à confesse, qu’ils et elles restent proches du Seigneur et que nous priions ensemble. », conclue-t-il.

Tous nos articles sur le Pape François