Si les hommages au chanteur se multiplient, il ne faut pas oublier Bowie l’acteur. Il a joué dans plus de 30 films, dont certains ont marqué l’histoire récente du 7e art et de l’homosexualité à l’écran.

«Ziggy Stardust And The Spiders From Mars»

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Ziggy Stardust, taken from Ziggy.

Dans ce film documentaire, David Bowie est filmé en concert. Ses tenues extravagantes et son apparence androgyne vont marquer durablement son époque. Cette image va lui coller à la peau mais il va aussi se servir de cette ambiguité pour ses prochains rôles au cinéma.

 

«Just A Gigolo»

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquer sur Just A Gigolo.

«Danser, la musique, le champagne, la meilleure façon d’oublier», lance Marlene Dietrich (dans son dernier rôle) à un David Bowie en gigolo dans le Berlin décadent des années 20. La confrontation de deux monstres sacrés queer et ambigu.e.s.

 

 «Les Prédateurs»

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquer sur The Hunger.

Le début des années 80 marque l’explosion de la carrière de David Bowie acteur. Dans Les Prédateurs, de Tony Scott, en 1983, il joue le rôle d’un homme qui vit à New York avec sa femme-vampire (Catherine Deneuve) qui va séduire Sarah (Susan Sarandon).

 

«La Féline»

La même année, il écrit les paroles de la chanson qu’il interprète dans le remake du film Cat People (La Féline), avec la troublante Nastassja Kinski.

 

«Furyo»

Si la vidéo ne s’affiche pas, cliquez sur Merry Christmas, mr. Lawrence: The kiss

1983, toujours, son rôle de prisonnier rebelle et troublant dans Furyo du japonais Nagisa Oshima, face à un Ryuichi Sakamoto qui va tomber sous le charme de cet ange blond, va enflammer le Festival de Cannes, où le film est nominé pour la Palme d’Or.

 

«Basquiat»

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Basquiat Official Trailer #1 – (1996) HD

Bowie n’aura plus ensuite de rôle aussi marquant au cinéma. En 1996, dans Basquiat, de Julian Schnabel, Bowie interprète un des artistes gay majeurs du XXe siècle, Andy Warhol.

 

«Mauvais sang»

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Modern Love

La musique de Bowie a été énormément utilisée au cinéma. Citons en particulier et comme bel hommage, Modern Love, scène mémorable de Mauvais Sang, de Leos Carax, en 1986.

 

«Zoolander»

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Zoolander – Walk Off Scene

L’apparition est brève, mais elle fait mouche. Dans la comédie de Ben Stiller qui parodie l’industrie de la mode en 2001, David Bowie joue son propre rôle pour arbitrer un «défi Défilé» qui oppose Hansel et Derek. Aussi inattendu qu’hilarant.

 

… et aussi «Velvet Goldmine»

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Velvet Goldmine – TRAILER (1998) [HD]

Un film sans Bowie… où Bowie est partout. Todd Haynes fait revivre le Londres glam-rock des années 70 à travers un Ziggy Stardust allégorique joué par Jonathan Rhys-Meyers, avec à ses côtés Ewan McGregor. Un film devenu culte et une BO magique.