C’est grâce à des internautes que le réalisateur Xavier Dolan a été averti que son dernier film Mommy avait été sensiblement modifié par la plateforme britannique de Netflix. En effet cette dernière a délibérément changé le format carré de l’image, un parti-pris étonnant et audacieux qui contribue à la force du film et donne lieu à une scène particulièrement singulière, où Steven, le personnage principal, «repousse» les bandes noires et élargit l’image, comme une sorte de libération.

Dans une lettre publiée sur son compte Twitter lundi et largement relayée, le réalisateur rappelle, avec la verve qu’on lui connait, qu’on ne touche pas aux œuvres qui ne vous appartiennent pas, surtout si cela enlève toute la charge émotionnelle de tel ou tel choix cinématographique:

«Vous n’avez pas réalisé ce film. Vous ne l’avez pas écrit. Vous ne l’avez pas produit. Alors quelqu’un peut-il, à part moi, prendre des libertés avec mon travail? Non, personne. Sauf instructions contraires, vous restez une plateforme qui présente le travail de réalisateurs et réalisatrices qui ne vous ont jamais mandaté pour autre chose que pour vos capacités de diffusion en streaming.»

«Faites ce que vous voulez avec ce qui vous appartient, mais ne touchez pas à mon film. Prenez-le comme il est ou retirez-le. Les gens sont plus intelligents que vous ne le pensez.»

La réaction de Netflix ne s’est pas faite attendre. Présentant ses excuses au réalisateur le jour-même, la plateforme a indiqué qu’elle diffuserait Mommy dans son format original. De quoi vous passer l’envie de toucher aux films des autres…

via GIPHY