Le Conseil d’État italien a rendu sa décision mardi 27 octobre: les couples de même sexe ayant contracté un mariage à l’étranger ne pourront faire transcrire leur union dans le registre d’état civil. Selon Gay.it, les juges ont estimé qu’il manque une dimension «ontologique» pour autoriser cette reconnaissance, à savoir la différence entre les sexes, principe fondamental au mariage selon eux/elles.

Le ministre de l’Intérieur Angelino Alfano a salué cette décision: «L’an dernier, ma circulaire interdisant la transcription des mariages de personnes de même sexe contractés à l’étranger a créé la controverse, parfois avec des agressions violentes et une pluie de plaintes. Désormais le conseil d’État m’a totalement corroboré: le mariage entre deux personnes de même sexe n’est pas envisagé sous la loi italienne, par conséquent les transcriptions faites des les maires sont illégales et cette supervision est de la compétence du préfet.»

En juin dernier, Yagg avait rencontré un couple d’hommes et un couple de femmes, l’un et l’autre mariés en France, qui se battent pour faire reconnaître leur union sur le territoire italien.

À lire sur Gay.it.