une vie a seduireDans ce curieux recueil, le journaliste Bernard Hennebert se souvient de l’époque (pas si lointaine) des petites annonces du cœur publiées dans la presse. Celles qui permettaient aux hommes, bien avant Internet, bien avant Grindr, de rencontrer d’autres hommes.

Le but de l’auteur n’est certainement pas de déprécier les technologies d’aujourd’hui, mais plutôt de rendre un hommage personnel à ces romances épistolaires, longues ou fugitives, ces échanges que l’auteur a précieusement conservés et ainsi restitués dans ce livre.
Une vie à séduire, Bernard Hennebert, Éditions Aden, 272 p., 13€.

Cet article est extrait des Lectures de Yagg du 1er septembre 2015, à lire en intégralité ici.