Alors que s’achève le synode des évêques sur la famille, l’évêque de l’évêque de Pelplin, Mgr Ryszard Kasyna, a annoncé la suspension de Krzysztof Olaf Charamsa. Le prêtre polonais avait fait son coming-out à la veille de l’ouverture du synode.

Krzysztof Olaf Charamsa a appris sa suspension par un courriel de l’évêque de Pelplin, qui lui interdit notamment de porter la soutane et de célébrer la messe, rapporte l’agence de presse espagnole EFE. La suspension a ensuite été confirmée par un communiqué du diocèse.

«Cette peine a pour but d’inciter le père Charamsa à corriger sa manière de vivre et elle peut être révoquée», précise le communiqué.

«Il n’y a aucun espoir réel de présenter un recours ni de demander des explications sur une peine considérée comme injuste, surtout lorsque les raisons concrètes de la peine ne sont pas spécifiées ni les causes précisées», a regretté le prêtre gay, qui vit désormais à Barcelone avec son compagnon Eduardo.

«Il est évident qu’un prêtre gay ne peut pas sortir du placard, écrit-il sur son blog. S’il le fait, il sera accusé de promouvoir l’homosexualité et sera puni. Il sera suspendu comme je viens de l’être. Que vous ayez un compagnon ou non n’a pas d’importance: vous n’êtes pas autorisé à dire publiquement que vous êtes gay.»

Nos derniers articles sur Krzysztof Olaf Charamsa.