Dans le documentaire 1995-2015: 20 ans de révolution gay, diffusé hier, mardi, sur Canal +, dans le cadre de la 20e Nuit Gay, Christiane Taubira estimait que «la revendication d’accéder à la PMA pour un couple de femmes est une revendication légitime». Invitée ce matin des 4 Vérités sur France 2, la Garde des Sceaux a été interrogée sur ces déclarations:

«Je pense que la revendication est légitime, a-t-elle répétée. Nous avons essayé d’introduire le débat (…) Je pense que c’est légitime, par conséquent je pense que le débat doit avoir lieu. De la même façon que je pense que sur l’usage des stupéfiants, il faut que le débat ait lieu dans la société. je pense qu’il y a des débats qui sont essentiels pour une société aussi solide que la société française, capable d’absorber ces interrogations, ces débats, ces controverses. Donc oui, je pense qu’il serait bon que nous puissions avoir le débat. Ceci étant, depuis deux ans et demi je dis que ça n’est pas simple. Ce n’est pas du oui ou du non, ce n’est pas du pour ou du contre. C’est un sujet médical, c’est un sujet important, c’est un sujet qui a des effets également sur la Sécurité sociale, donc il faut le traiter en tant que tel.»

À partir de 6’48:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur ‪Les 4 vérités‬

Cette «légitimité» de la revendication, Christiane Taubira l’a affirmée à plusieurs reprises depuis l’adoption en première lecture par l’Assemblée nationale de la loi ouvrant le mariage et l’adoption aux couples de même sexe. Le 13 février 2013 sur France 2, elle déclarait ainsi: «Je trouvais légitime cette revendication des couples de femmes, a indiqué la ministre, tout en disant très clairement que c’est un sujet très lourd qui doit être traité en tant que tel.» Elle promettait dans la foulée que «le gouvernement [aurait] le souci de traiter le sujet [de la PMA] de la façon la plus complète, la plus juste et la plus efficace possible». Même chose en mars 2013 dans un entretien à Libération puis en septembre de la même année dans Des paroles et des actes sur France 2 à nouveau. On entend bien les paroles, on attend toujours les actes.

Voir aussi notre chronologie de la PMA: De la promesse à l’oubli.