Canal + diffusera ce soir sa vingtième Nuit Gay. Neuf heures d’antenne consacrées à des thématiques ou à des œuvres touchant les homos. Du jamais vu jusqu’à ce 23 juin 1995. Nous avons voulu revenir sur la création de cet événement avec celui qui en est à l’origine.

Alain Burosse était à l’époque responsable des programmes courts de la chaîne cryptée et s’occupait notamment de l’émission L’Œil du Cyclone. «Nous avions fait un sujet sur les gay prides à travers le monde pour L’Œil du Cyclone en 1994. Ça m’a donné envie de créer la Nuit Gay. Nous sommes allés voir Pierre Lescure et Alain de Greef, ils ont donné leur accord.»

La soirée a d’ailleurs eu beaucoup de succès auprès des premiers concernés. «Je me suis baladé dans le Marais le soir de la diffusion, les rues étaient vides. Au CGL, rue Keller ils avaient installé plein de chaises pour que tout le monde puisse le voir… Il faut rappeler que c’était diffusé en crypté», se souvient Alain Burosse.

«LES GAYS ONT ENCULÉ JOHNNY!»
L’émission est un succès. «Il y avait tout un tas de “Nuits” thématiques sur Canal à l’époque et c’est la Nuit gay qui a eu le record d’audience. Le précédent record était tenu par la Nuit Johnny Halliday, si bien que lorsque les chiffres d’audience sont tombés, quelqu’un a dit “Les gays ont enculé Johnny!”, rigole-t-il.

Alain Burosse a vu la 20e Nuit Gay. Il la trouve très bonne, avec seulement une petite remarque: «Le documentaire de Michel Royer aurait mérité d’être mis en lumière avec le “Demain, monsieur”, le premier qu’il a fait sur l’histoire de l’homosexualité à la télévision avant 1995.»

Un cheminement résumé par Louis-Georges Tin dans le documentaire de ce soir: «On est passé de la télévision sans homosexualité apparente à la télévision contre les homosexuels, à la télévision sur l’homosexualité, et aujourd’hui on est peut-être arrivé à la télévision avec l’homosexualité.»

Entre 1995 et 2000, date à laquelle il a quitté Canal +, Alain Burosse a eu la liberté de faire tout ce qu’il voulait dans la Nuit Gay. «Nous voulions faire un clip sur la chanson de Robert Rocca, Ils en sont tous. On voulait le tourner à Condom et mettre des gens connus gays ou bis dans le clip. Seuls Jean-Claude Dreyfus et Jimmy Somerville ont accepté. Tous les autres ont dit non, Dave, Bruno Masure, Henry Chapier. Du coup, cela n’a pas pu se faire.»

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Bande-annonce 20è Nuit Gay sur Canal +

La Nuit Gay, 20 octobre, sur Canal +.

20h55: 1995-2015: 20 ans de Révolution Gay

22h35: Les pensées de Paul

23h45: Ma vie avec Liberace

1h40: Pride