Hervé Mariton aussi a des amis homosexuels. Et eux aussi se marient.

Mais comme Hervé Mariton est toujours aussi fermement opposé au mariage pour tous que lorsque la loi a été adoptée, il coupe la poire en deux, rapporte Le Dauphiné.

Demain, samedi 17 octobre, son ami Ross McInnes, président du conseil d’administration de Safran, épousera son compagnon. Le député-maire de Crest s’abstiendra d’assister à la cérémonie à la mairie, mais devrait en revanche être présent lors du repas qui suivra.

Évidemment, sur les réseaux sociaux, la nouvelle amuse et/ou afflige:

«Je reste favorable à l’abrogation de la loi Taubira, avec la mise en place d’un contrat d’union civile à la place, un contrat qui enlève les perspectives de filiation, affirme en effet Hervé Mariton dans un entretien à Russia Today. Ma position est toujours la même, mes convictions sont fortes, et quand on considère qu’une loi est mauvaise, il faut envisager de la changer quand on arrive au pouvoir.»

La question divise au sein de Les Républicains: «Oui, il y a un flou au sein de ma famille politique… Cela me fait penser à une extrême prudence avant tout tactique, et cela ne me semble pas de bonne augure, sur ce sujet comme sur d’autres. C’est un aveu de faiblesse de ne pas avoir de position.»

Appelé à réagir à la décision du tribunal de Tours qui a autorisé une personne intersexe à être considérée de «sexe neutre», le député LR estime qu’«il y a là un sentiment d’étrangeté. Mais nous sommes ici face à un phénomène physiologique exceptionnel, il faut l’appréhender comme tel, et non pas comme une catégorie. L’approche de neutralité n’est pas appropriée, neutre veut dire quelque chose, c’est appliqué aux choses, aux objets… On pourrait toutefois avoir une situation pour les cas exceptionnels.»

Nos derniers articles sur Hervé Mariton.