Un baiser dans une boite gay, L’Appart, à Metz, avait valu à deux jeunes femmes d’être agressées par les clients d’une table voisine. L’une d’elles avait été sérieusement blessée (ITT de 28 jours). Le procès des auteur.e.s – deux hommes et une femme – de cette agression, qui remonte à 2013, s’est tenu le 1er octobre dernier (lire Metz: Lourdes peines requises contre les agresseurs de deux femmes dans une boite gay). Le jugement vient d’être prononcé.

L’un des agresseurs a été condamné à un an de prison ferme, un autre à 18 mois. La troisième s’en sort avec un an avec sursis. Ils devront aussi verser 2412 euros à la sécurité sociale et 4500 euros de dommages-intérêts à la victime, rapporte l’AFP. La circonstance aggravante d’homophobie avait été retenue. Le procureur avait requis deux ans de prison dont un avec sursis pour la femme, cinq ans ferme pour les deux hommes.

Lors du procès, seul le plus jeune agresseur (23 ans) était présent. Comme l’avait expliqué son avocate, Me Laura Cassaro, la victime, «très affectée par son agression» vit toujours «avec la boule au ventre» et craignait «des représailles».