Les fans devraient être heureux/euses, à en croire Sarah Shahi (qui joue Shaw) et Amy Acker (qui joue Root) dans la série Person of Interest, diffusée aux États-Unis par CBS et en France sur TF1. Au fil des saisons, une relation très forte et de moins en moins ambiguë s’est nouée entre les deux personnages, jusqu’à la disparition de Shaw dans le courant de la saison 4. Shaw, qui devrait donc être de retour pour la cinquième (et peut-être dernière) saison.

Les deux actrices se trouvaient ce week-end à la New York Comic Con, et la question de la relation Root/Shaw (résumée en «Shoot») a été posée par AfterEllen:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Amy Acker and Sarah Shahi on the return of Root and Shaw on “Person of Interest”

«Shaw revient explique Amy Acker, et nous sommes divisé.e.s sur la question de savoir si on peut lui faire confiance, et bien sûr mon personnage ne voit que le bon en elle, elle est l’une de nous, nous avons besoin d’elle et que c’et comme cela que nous gagnerons cette guerre. Je l’ai cherchée partout, tout tournait autour de mes tentatives de la retrouver depuis qu’elle m’a laissée au dernier moment, me sauvant la vie avec ce baiser.»

Sarah Shahi semble très satisfaite de la façon dont est écrit le retour de son personnage, en particulier en ce qui concerne cette relation avec Root. Et ce n’est pas la seule raison pour laquelle elle est heureuse de la voie que prend cette relation. «Je ne suis pas étrangère aux relations entre femmes», souligne-t-elle, évoquant The L Word: «Grâce à cela, j’ai un important public gay et lesbien, et cela me plait beaucoup. Et l’une des choses que j’ai comprises quand j’étais dans The L Word, (…) c’est que c’est devenu une voix pour elles. Elles n’avaient pas de modèles à voir à la télévision, à imiter ou pour les aider. Je recevais des torrents de courriels et de lettres de fans, me disant “votre personnage m’a vraiment aidée à faire mon coming-out” ou “j’ai songé au suicide mais vous m’avez aidée à m’en sortir”… Pouvoir continuer à avoir cet impact sur la communauté lesbienne, ou n’importe quelle communauté, c’est quelque chose que je suis enchantée de pouvoir faire, de leur donner une voix, parce qu’elles sont plutôt sous-médiatisées.»

«Quant à l’aspect physique, je crois qu’elles vont apprécier ce qu’elles vont voir cette année», enchaîne-t-elle dans un sourire. Amy Acker souligne alors que selon certain.e.s scénaristes de la série, la relation est déjà consommée. Mais Amy Acker et Sarah Shahi s’accordent à dire que la relation entre leurs personnages va bien au-delà de l’aspect physique, qu’elles ont besoin l’une de l’autre pour vivre… Vivement la saison 5 (et la 4 sur TF1)!

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur ‪Person of Interest 2015 New York Comic-Con Sizzle Reel‬

Nos derniers articles sur Sarah Shahi.