Dans un entretien croisé pour Skating, le magazine de la fédération américaine de patinage, avec sa collègue et amie Ashley Wagner, le patineur américain Adam Rippon annonce qu’il est homosexuel.

«Nous sommes en 2015, explique-t-il. De nombreux athlètes ont envie de sortir du placard, cela fait partie de la culture, aujourd’hui, d’être plus ouvert sur ce que vous êtes et de montrer quels sont vos centres d’intérêt. Bien sûr que les gens s’intéressent à votre orientation sexuelle. Les gens adorent les rumeurs. Quand les athlètes font leur coming-out, cela rend la chose un petit peu plus banale et moins une affaire d’État, surtout dans la communauté sportive. Vous avez en effet beaucoup de respect pour vos collègues parce qu’ils travaillent dur pour atteindre leurs buts. Dans ce cas-là, l’orientation sexuelle devient secondaire.»

Adam Rippon rend aussi hommage à Ashley Wagner. La patineuse est l’une des première à s’être publiquement élevée contre les lois homophobes en Russie à la veille des Jeux olympiques de Sotchi, en 2014, où elle a été médaillée de bronze dans l’épreuve par équipes.

«Être gay n’est pas ce qui me définit, poursuit-il. Ce qui me définit, c’est ce que m’ont toujours appris mes parents: de traiter les autres avec respect, de travailler dur et d’être gentil. Ce sont des choses qui me définissent.»

Le patineur a poursuivi sur Twitter et s’est montré très reconnaissant envers ceux et celles qui lui ont montré des marques de soutien:

«Merci à tous et toutes pour vos charmants messages! Je voulais faire mon coming-out pour que mon histoire puisse aider quelqu’un.e qui souffre comme j’ai souffert auparavant»

«Ce n’est pas choquant mais sans doute cela peut aider… Nous sommes tou.te.s différent.s et vous serez toujours aimé.e si vous êtes honnête avec vous-même».

Adam Rippon est le troisième patineur en activité à faire son coming-out après Johnny Weir en 2011 et Eric Radford en 2014. Ce dernier a été sacré champion du monde en mars 2015 en couple avec Meagan Duhamel.

En décembre 2013, à la veille des Jeux olympiques de Sotchi où il faisait partie de la délégation américaine, Brian Boitano, l’ancien champion du monde (1986, 1988) et champion olympique (1988), était lui aussi sorti du placard.

Cet article est extrait de la chronique Terrains de Jeux du 8 octobre 2015, à lire en intégralité ici.