OLYMPUS DIGITAL CAMERAAlors qu’il y a aujourd’hui des box pour à peu près tout, de l’œnologie aux produits de beauté en passant par les animaux de compagnie, les lesbiennes, cible marketing injustement délaissée, n’avaient, jusqu’ici, toujours pas leur boîte-cadeaux surprise. Annabel et Lila, un couple établi aux Sables d’Olonne, viennent de réparer cette injustice en créant et en commercialisant Tombox, la toute première box destinées aux lesbiennes. Lila, l’un des cerveaux derrière cette audacieuse idée, a expliqué à Yagg le concept de cette «petite box fière» qui, forcément, est un peu plus qu’une simple boîte…

C’est en voyant la sœur de sa compagne Annabel recevoir chez elle sa box que le concept de la Tombox a mûri dans la tête de Lila: proposer une boîte sur abonnement avec un contenu adressé aux lesbiennes, culotté et novateur, en s’éloignant au maximum du côté girly souvent présent dans les box destinées à un public féminin. «Alors, évidemment, vous me direz “toutes les lesbiennes sont différentes”… et c’est vrai! admet Lila. Mais il y a quand même une base commune, une culture.» Et c’est justement ce qu’ont voulu mettre en lumière les deux entrepreneuses. «L’idée de Tombox, c’est de mettre en avant une artiste dont le travail nous plait, qui n’est pas forcément connue, et de lui laisser carte blanche à travers un objet qui la représente.»

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Tombox – teaser 1

Pour communiquer autour de leur box, Annabel et Lila sont épaulées par Marc Ory, réalisateur qui officie notamment pour l’émission Groland, et Hélène Bernadat, graphiste, web-designeuse (Well Well Well) et militante passée par l’association niortaise les OUT’rageantEs. La première Tombox est un tirage limité, mais ce premier coup de dé est gagnant pour Annabel et Lila: «Nous avions prévu 100 exemplaires et ils sont tous déjà vendus. Les inscrites les recevront à partir du 20 octobre prochain.» C’est l’Atelier Emulsion qui ouvrira le bal: «Elles font de la sérigraphie, dans un esprit assez militant, et en revendiquant leur appartenance à une petite ville de province. Elles proposent comme objet un tote bag. Tous les mois, il y aura aussi un livre dans la box. Ça, c’est ma petite touche personnelle», précise Lila, ancienne libraire passionnée de bouquins.

De la mode, du ludique, du sérieux et du plus futile, les produits qui composeront les futures Tombox réserveront de belles surprises: «On a énormément d’idées, mais on va aussi attendre les retours après notre premier envoi, insiste Lila. On veut être à l’écoute des clientes, les filles ont leur mot à dire.» Pour la deuxième box, c’est l’artiste Marth’oh qui sera invitée à collaborer (à qui l’on doit notamment le très beau t-shirt de l’équipe des Dégommeuses). «On a complètement accroché à ce qu’elle faisait, son travail est plein de finesse.» En tout, chaque box contiendra quatre à cinq produits, et quelques petits bonus: «Il y aura les réponses de l’artiste à un questionnaire de Proust féminisé, un faux horoscope, une carte postale d’une femme célèbre, ce genre de choses. À l’avenir, on aimerait aussi inclure de la prévention, avec des outils et de la documentation.»

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Tombox – teaser 2

«L’objectif, c’est de se faire plaisir, de proposer des choses légères, on ne fait pas de la politique… mais c’est quand même de la visibilité, conclut Lila. Quand on voit à quel point ça a pris en une semaine, on se dit qu’elle manquait un peu, cette box. Les filles qui l’ont commandée viennent de partout en France, et même de Belgique. On est vraiment enchantées de l’accueil, on a reçu beaucoup de messages. Ça donne vraiment l’impression que ça répond à un besoin.»

Voir toutes les informations sur le site, pour s’abonner (à partir de 19,90€ pour un mois) ou offrir une Tombox.