Spencer Stone, un des militaires américains qui étaient intervenus lors de l’attaque du Thalys en août dernier, a été victime d’une agression, dans la nuit du mercredi 7 au jeudi 8 octobre à Sacramento en Californie.

Selon The Sacramento Bee, l’incident a eu lieu devant le Badlands Dance Club, un bar gay de la ville, d’où l’homme sortait accompagné de plusieurs ami.e.s. Il aurait tenté de s’interposer alors qu’une femme était harcelée par plusieurs invidividus. Âgé de 23 ans, Spencer Stone a reçu trois coups de couteau au niveau du torse. Son état a été jugé sérieux mais ses jours ne sont pas en danger.

Des images des caméras de surveillance situées dans la rue du club montrent l’incident:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Spencer Stone poignardé : le héros du Thalys portait secours à une femme

Selon les premiers éléments de la police, l’agression ne constitue pas un crime de haine: «Il s’agit d’une dispute, qui a conduit à l’altercation. Il y a eu une conversion qui s’est poursuivi plus loin jusqu’à l’endroit où les coups de couteau ont été portés, a affirmé le chef adjoint de la police de Sacramento Ken Bernard. Il serait faux de croire que cela ait quoi que ce soit à voir avec le bar.»

La police a aussi réfuté le soupçon de terrorisme:

Le 21 août, Spencer Stone, Alek Skarlatos et Anthony Sadler, alors en voyage en Europe, avaient réussi à empêcher Ayoub El Khazzani de commettre un attentat dans le Thalys qui reliait Amsterdam à Paris. Tous trois ont reçu la Légion d’Honneur.