Jusqu’au 9 octobre, la chorégraphe Phia Ménard et la compagnie Non Nova investissent le prestigieux Théâtre de la Ville, à Paris, pour Belle d’hier, une satire féministe où les femmes rêvent du prince charmant et se retrouvent à faire la lessive. Phia Ménard est en outre une artiste qui revendique sa transidentité. Christine Rougemont et Hélène Hazera l’ont rencontrée pendant les répétitions de ce spectacle.

Belle d’hier sera aussi présenté du 3 ou 6 novembre au Grand T de Nantes, les 18 et 19 novembre à Saint Nazaire, les 24 et 25 à l’Espace Malraux de Chambéry, les 3 et 4 décembre au Cratère d’Alès, les 10 et 11 décembre à la Scène nationale de Sète et du bassin de Thau. Plus de dates sur le site de la compagnie Non Nova.