Selon nos informations, le tribunal de commerce de Paris a décidé de reporter le rachat de TÊTU.

L’audience du 21 septembre dernier, qui s’est tenue à huis-clos, n’a pas permis de désigner un repreneur. Une nouvelle date de dépôt des offres a été fixée au 16 octobre prochain. L’audience au tribunal de commerce devrait se tenir trois jours après, soit le lundi 19 octobre. A l’occasion de ce second tour, les offres ne peuvent être inférieures à 65 000 euros. Le Juge-Commissaire, dont la mission est de retenir une des offres, peut aussi n’en choisir aucune et demander de nouvelles modalités de cession.

Parmi les dossiers présentés le 21 septembre dernier figurerait celui de la société Idyls, qui gère l’appli de rencontres SO TÊTU et fait actuellement fonctionner le site internet tetu.com, mais aussi celui de Pink Lab, la société éditrice du site MyGayTrip. Un seul projet de rachat avait été rendu public. Celui de Brice Fogliami, qui avait lancé une pétition pour «sauver Têtu» au mois de juin. Mais la souscription lancée en septembre sur Kickstarter avait échoué.

Le 23 juillet dernier, la liquidation judiciaire avait été décidée faute d’avoir reçu des propositions de reprise du magazine et de ses salariés. Toute l’équipe avait été licenciée par la suite. Une mauvaise conjoncture économique et une démobilisation du lectorat étaient les raisons raisons avancées à l’époque par Jean-Jacques Augier, qui avait racheté Têtu à Pierre Bergé en février 2013, pour expliquer son échec à redresser la situation.