En octobre, le Forum des images poursuit son exploration de Séoul, la capitale de la Corée du Sud, à travers des dizaines de films. L’un des cinéastes invités n’est autre que Leesong Hee-il, né en 1971, qui fut le premier réalisateur Sud-coréen à faire son coming-out.

Il sera présent au Forum les 10 et 11 octobre pour les projections de deux de ses longs métrages, No regret (2006) et Night Flight (2014), et d’un court métrage: White Night (2012). La ville de Séoul y est magnifiquement filmée et les histoires sont souvent des mélodrames queer, sur fond d’homophobie et de pression sociale et de différence de classe.

Dans une interview au site Film de culte en juin 2014, le cinéaste affirmait que le cinéma coréen et la société Sud-coréenne avait beaucoup évolué sur la question de l’homosexualité.

«J’ai fait mon coming out ainsi que mon premier film gay [Everyday like a Sunday, ndlr] dans les années 90. J’étais le seul réalisateur ouvertement gay à l’époque. Puis, après l’an 2000, d’autres réalisateurs ont fait leur coming-out et ont réalisé des films avec des personnages gay. […] Une étude récente réalisée par une institution américaine montre que la Corée est le pays qui a accepté le plus rapidement l’homosexualité ces sept dernières années. […] Mais il y a aussi une très forte opposition. L’homophobie est de plus en plus forte parmi les conservateurs chrétiens.»

Leesong Hee-il sera présent tout le week-end au Forum des images.

Lire son interview sur Yagg: «En Corée du Sud, ce n’est pas très facile de faire financer le cinéma queer»

«Cycle Séoul hypnotique», jusqu’au 1er novembre au Forum des images, 2, rue du cinéma, Forum des Halles, Porte Saint-Eustache, 75001 Paris.