«Je suis gay et j’ai un compagnon». Dans un entretien publié samedi 3 octobre par le Corriere della Sera et l’édition polonaise de Newsweek et relayé par Le Monde, le père Krzysztof Olaf Charamsa, 43 ans, révêle être homosexuel et avoir un compagnon,  afin que, sans «attendre encore cinquante ans», « l’Eglise ouvre les yeux face aux gays croyants et comprenne que la solution qu’elle propose, à savoir l’abstinence totale et une vie sans amour, n’est pas humaine ».

Le Vatican n’a pas tardé à réagir et le moins qu’on puisse dire, c’est que le Saint-Siège n’a pas de mots assez durs, jugeant ce coming out«très grave et irresponsable » à deux jours de l’ouverture à Rome du synode consacré à la famille. Krysztof Olaf Charamsa est membre de la Congrégation pour la doctrine de la foi (l’ex-Saint-Office, organisme romain chargé de veiller à la cohérence de la doctrine). Mais le Vatican a prévenu: «Evidemment, Mgr Charamsa ne pourra plus continuer à assurer ses fonctions précédentes auprès de la Congrégation pour la doctrine de la foi».

 

Lire l’article complet sur Le Monde.