Après la (re)diffusion du documentaire Global Gay de Rémi Lainé, jeudi 24 septembre, LCP a proposé un débat entre Xavier Breton (député Les Républicains de l’Ain), Marie-Anne Chapdelaine (députée PS d’Ille-et-Vilaine), Daniel Borrillo (juriste, chercheur associé au CNRS, spécialiste des droits des sexualités) et Ian Brossat (adjoint PCF à la maire de Paris) pour faire un point sur les droits des homos (et, par extension, des bi.e.s) en France.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Droit de suite : Droits homos : vive la France ?

Dès le début, Ian Brossat rappelle que les discriminations envers les personnes LGBT sont loin d’être terminées en France et que la France a encore beaucoup de travail. Marie-Anne Chapdelaine enchaîne sur le rôle essentielle de l’éducation, Xavier Breton s’est félicité des avancées tout en rappelant que selon lui il faut distinguer l’égalité des droits et les situations différentes (il était opposé à l’ouverture du mariage et de l’adoption aux couples homos). Daniel Borrillo a rendu hommage aux mouvements sociaux grâce auxquels ces avancées se sont faites. Ian Brossat rappelle aussi que les député.e.s qui prétendent préférer l’union civile au mariage sont les mêmes qui s’opposaient au pacs, voire à la dépénalisation de l’homosexualité, citant notamment François Fillon.

Le débat s’oriente ensuite sur les combats à venir, notamment la PMA et la GPA, au sujet de laquelle Daniel Borrillo évoque l’exemple du Royaume-Uni.

Les grand.e.s oublié.e.s du débat – mais le titre le laissait présager – sont, une nouvelle fois, les personnes trans’. Le dépôt d’une proposition de loi sur le changement d’état civil par les membres du groupe socialiste à l’Assemblée nationale pourrait être l’occasion pour la chaîne parlementaire de s’intéresser au sujet.