Emma Baldry, une enseignante britannique de 31 ans vivant à Liverpool a décidé de ne plus se cacher et cela, même auprès de ses élèves. Tout a commencé en 2009, lorsque la jeune femme a pris le nom de sa compagne lors de leur partenariat civil: «Beaucoup de mes élèves plus âgés ont commencé à m’interroger sur le prénom de mon mari», a déclaré Emma Baldry. L’enseignante s’est trouvée face à un dilemme: mentir ou confronter ses élèves à la vérité. «Maintenant que j’ai trouvé qui j’étais réellement, je me suis promis de ne plus jamais me cacher par rapport à ma sexualité», a-t-elle ajouté. Voilà pourquoi, à chaque rentrée scolaire, elle fait son coming-out auprès de sa nouvelle classe.

Cette professeur d’art dramatique a même inclus les couples de personnes de même sexe dans un des premiers exercices qu’elle fait avec sa classe. «Nous parlons de familles de toute sorte notamment les familles d’adoption, les familles d’accueil, les parents célibataires, les couples mixtes et de même sexe. Je demande aux enfants d’apporter une photo de leur famille et moi j’en apporte une de la mienne: celle de moi, ma femme et notre chat!», a confié Emma Baldry. «Beaucoup d’enfants n’ont personne à qui ils peuvent parler à la maison et même s’ils ont une bonne relation avec leurs parents, ils peuvent avoir peur de briser ce lien, explique Emma Baldry. C’est une façon de montrer à mes élèves que ma classe est un espace sûr pour parler de quoi que ce soit.»

Cependant, cela n’a pas toujours été simple. A l’école, un ou deux élèves ont eu des commentaires désobligeants envers la jeune femme et s’amusaient à la désigner de «pédale» ou «gouine». Le reste du temps, la réaction des enfants est plutôt positive. «Quand je l’ai dit pour la première fois à l’une de mes classes, les enfants ont été adorables, raconte-t-elle. Ils m’ont dit “Madame, on vous aime toujours et si quelqu’un dit quelque chose nous allons nous occuper de lui!”».

A lire sur Mirror.co.uk