Organisée par le journaliste Jan Sjunnesson, figure du parti d’extrême droite Sverigedemokraterna, les Démocrates suédois, la Järva Pride se déroulera principalement dans les quartiers populaires et majoritairement musulmans de la banlieue nord de Stockholm dans l’après-midi du 29 juillet.

Cette «marche des fiertés» aura lieu en parallèle à celle prévue dans les rues de la capitale et organisée par des organisations LGBT. Le parti d’extrême droite des Démocrates suédois est connu pour ses discours anti-immigration, et de ce fait, la Järva Pride est considérée comme une provocation raciste par le parti de gauche suédois et plusieurs associations LGBT.

Si pour le moment, l’événement ne semble pas ramener beaucoup de personnes sur Facebook, des militant.e.s LGBT se tiennent prêts pour s’opposer à cette Pride parallèle. «Les Démocrates suédois ont une politique hostile aux LGBT, et maintenant ils veulent organiser une pride? Non. On ne peut les laisser exploiter les questions LGBT afin de marquer des points politiques à bon compte», a déclaré Noah Nord, un militant LGBT suédois.

Sur la page Facebook Jan Sjunnesson annonce des kiss-in au point d’arrivée dans le centre d’Husby où ont eu lieu des émeutes en 2013. S’il n’a pas ordonné de dress-code, en revanche il a invité les participants à venir «se bronzer le ventre et les jambes».