Ministre de l’agriculture sous Nicolas Sarkozy, candidat à la présidence de l’UMP en 2014 (il obtiendra près de 30% des voix), Bruno Le Maire aime faire entendre sa différence au sein du principal parti d’opposition. Il se confie au Journal du Dimanche et revient notamment sur sa conviction que le mariage des couples de même sexe ne sera pas remis en cause.

Le député de l’Eure explique au JDD qu’un des ses grands moments de fierté est d’avoir été hué lors du meeting organisé par Sens commun, opposé au mariage pour tous, en novembre 2014 (voir la vidéo).

«J’AI RESSENTI DE LA FIERTE»
Il raconte ce qu’il a ressenti à ce moment: «Mais, lors de ce meeting, j’ai ressenti de la fierté quand j’ai été hué pour mes convictions: oui, je crois au mariage homosexuel; oui, je crois que l’amour homosexuel vaut l’amour hétérosexuel.» S’il affirme aujourd’hui croire profondément en l’égalité de tous les couples, Bruno Le Maire s’est toutefois abstenu lors du vote à l’Assemblée nationale sur le loi ouvrant le mariage et l’adoption aux couples de même sexe. En effet à droite, seuls les députés Franck Riester et Benoist Apparu avaient soutenu la loi. «Il faut avoir conscience que nos combats dépassent notre personne, poursuit Bruno Le Maire. Je reste impitoyable avec ceux qui renoncent à leurs idées pour plaire à la foule et faire taire quelques sifflets. Je suis reconnaissant aux gens qui m’ont hué car cela m’a permis d’éprouver mes convictions et de vivre ces moments forts où l’on coïncide avec soi-même.»

Une déclaration qui permet aussi à Bruno Le Maire de tacler l’ancien président de la République, qui lors du même meeting, après avoir déclaré qu’il changerait la loi, avait, sous pression de l’assistance, fini par affirmer qu’il faudrait l’abroger.

A lire sur le JDD.fr