Le 29 juin dernier, un homme présumé gay se faisait agresser dans les rues de Fès au Maroc. Les images de cette tentative de lynchage par une foule d’hommes en a choqué plus d’un.e. Hier, mercredi 2 juillet, la Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) marocaine a annoncé que deux personnes soupçonnées d’avoir participé à l’attaque ont été arrêtées.

Suite à la violente agression survenue lundi dernier, une enquête avait été ouverte. Les deux suspects arrêtés vont être interrogés afin de découvrir leurs motifs de participation à cette attaque. Cependant, l’enquête se poursuivra afin de retrouver le reste des personnes ayant pris part à cet acte.

Plusieurs actes homophobes ont été recensés ces derniers temps au Maroc, en réaction à des événements récents comme l’arrestation d’un couple d’hommes pour s’être embrassé en public, et condamné par la suite à quatre mois d’emprisonnement ou encore le baiser de deux Femen ainsi que la couverture choc de Maroc Hebdo mi-juin. La question de la dépénalisation de l’homosexualité est actuellement beaucoup débattue dans la société marocaine. «Nous avons d’autres priorités : l’éducation, l’emploi, le logement et l’avenir sur le pays», a répondu Hamid Chabad, le secrétaire général du parti Istiqlal, pendant l’émission Daif Al Aoula lorsque l’animateur lui a demandé de ce qu’il pensait de l’agression et s’il la condamnait.