Les États généraux du militantisme LGBTI, annoncés il y a quelques mois, se tiendront du 13 au 15 novembre à Avignon. De très nombreuses organisations y participeront. À l’occasion des Marches des fiertés et autres Prides, une grande majorité des associations qui les organisent ont co-signé la tribune que Yagg publie aujourd’hui.

«OUI, NOS MARCHES ONT UN SENS. DONNONS-LEUR MAINTENANT PLUS DE FORCE!»
Les Marches des Fiertés LGBTQI et Prides sont-elles encore utiles aujourd’hui? À quoi servent-elles? Et si elles renvoyaient une mauvaise image…? Ces questions reviennent telles des marronniers. Nous balayons ces interrogations. Tant que les personnes LGBTQI (lesbiennes, gays, bi.e.s, trans’, queer) seront oppressées au Maroc, tant que les personnes LGBTQI seront muselées en Russie, tant que 77 pays dans le monde puniront encore de différentes peines et châtiments la diversité des orientations sexuelles et des identités de genre, tant que le rejet de l’autre fera des ravages y compris au sein de nos sociétés occidentales… bref, tant qu’il ne sera pas possible pour toutes et tous, partout dans le monde, de marcher dignement, alors nous marcherons. Par fraternité, par solidarité. Par espoir.

Nous sommes des associations LGBTQI qui organisons les Marches des Fiertés et les Prides auxquelles vous êtes nombreuses et nombreux à participer en ce début d’été dans les quatre coins du pays. Dans la lignée des émeutes de Stonewall en 1969 et d’un certain esprit de résistance et de fierté, nous travaillons tout au long de l’année pour que, au plus près de chez vous, cet évènement, ce jour de liberté, à la fois profondément militant mais aussi festif, puisse avoir lieu.

Nous marchons partout, pour celles et ceux qui ne le peuvent pas.

Oui, nous le disons et n’en sommes pas peu fier.e.s. Nos associations, organisatrices des Marches et des Prides partout en France, fédèrent, innovent, sont dynamiques, ont le sens du contact et ont la capacité à s’adapter aux réalités locales vécues par les LGBTQI. Elles n’ont pas peur de revendiquer, d’interpeller, d’oser, en mettant en avant des revendications pas forcément fédératrices ou par leurs choix de mots d’ordre ou de visuel.

Oui, nous l’affirmons: les Marches des Fiertés et Prides n’ont jamais été aussi dynamiques en France. Elle atteignent aujourd’hui le nombre de 23 et se déroulent tout au long des mois de mai, de juin et de juillet. Elles se déroulent à la fois dans les capitales de région, où elles ont pris une grande ampleur et où elles drainent des milliers de marcheurs/euses. Elles font partie intégrante de l’agenda de la vie citoyenne locale.

Elles se développent également, et c’est un fait nouveau que nous sommes heureux/ses d’observer, dans des villes de tailles moyennes, voire dans des petites villes où des associations, aux moyens parfois modestes, réussissent par la force de leur volonté et par leur capacité remarquable à faire converger les causes, à créer du lien au delà même de la communauté LGBTQI et à rendre possible cet événement. On doit pouvoir vivre pleinement ce que l’on est et pouvoir le dire, quel que soit le territoire où l’on vit, et plus seulement à Paris où dans la grande ville très loin.

Des Marches bien implantées, véritables fenêtres de visibilité locales

Les Prides et Marches des Fiertés sont partout, et c’est une force. Elles constituent la plus grande fenêtre de visibilité pour nos associations et nos revendications. Elles constituent le moment privilégié où nous, militant.e.s, pouvons faire passer nos revendications auprès du grand public et des médias, et surtout peser auprès des décideurs pour les faire avancer.

La Coordination Interpride France (CIF) a pendant plusieurs années animé un réseau entre les associations organisatrices des Prides et Marches des Fiertés pour que celles-ci coordonnent leur calendrier, leurs «mots d’ordre» et leurs messages. En 2013, cette fédération a été mise en sommeil, fautes de combattant.e.s et de forces vives, malgré le formidable travail mené par les équipes de responsables auxquelles nous souhaitons rendre hommage.

Faire de nos Marches un outil à l’efficacité décuplée, au service d’une stratégie nationale d’avancée de nos revendications

Si chacune de nos Marches et de nos Prides a son identité locale ou régionale propre que nous souhaitons librement préserver, nous sommes néanmoins collectivement convaincu-e-s qu’elles pourraient être mieux et plus efficacement mises au service d’un message militant national et ainsi constituer un moyen renforcé de faire pression collectivement tout au long de l’année sur les décideurs politiques et institutionnels.

Nous attendons des États Généraux LGBTI, qui se tiendront les 13, 14 et 15 novembre prochain à Avignon et auxquels nous participerons, qu’ils nous permettent de nous rencontrer et  d’échanger librement sur:
 la place des Prides et des Marches dans notre vie militante nationale
 la dynamique et la pertinence d’une mise en réseau comme le menait la Coordination InterPride France
 le rôle que peuvent jouer nos marches au sein d’une stratégie réfléchie d’avancée de nos revendications.

Signataires:
Aix Vanguard, association organisatrice de la Marche Aixoise de la Visibilité et de l’Egalité
Quazar, association organisatrice de la Lesbian & Gay Pride d’Angers
Artogalion, association LGBT d’Arras et du Pas-de-Calais, organisatrice de la marche des fiertés d’Arras (Diversity Parade)
Les Bascos, association organisatrice de la Lesbian Gay Pride Biarritz
Centre LGBT de Normandie – Maison des Diversités, association organisatrice de la Marche des Fiertés de Caen
Centre LGBT de Touraine, association organisatrice de la Lesbian and Gay Pride de Tours
CiGaLes Centre LGBT Dijon, association organisatrice de la Marche des Fiertés LGBT de Dijon
FREEDOM 05 (Gap) association LGBT organisatrice de la première Marche des fiertés des Hautes Alpes (GAPRIDE)
LGP Lille, association organisatrice de la LGBT Pride de Lille
LGP Lyon, association organisatrice de la Marche des Fiertés LGBT de Lyon
Couleurs Gaies, association organisatrice de la Marche des Fiertés LGBT de Metz
Homogène, association organisatrice de la Marche des Fiertés de Le Mans et du “Week-end Pride”
Equinoxe Nancy Lorraine, association organisatrice de la Marche des Fiertés LGBT de Nancy
Centre LGBT de Nantes, association organisatrice de la Pride de Nantes
Aglaé, association organisatrice de la Marche des Visibilités LGBT de Nice
Laisse Bien ta Gaieté, pour le Collectif LGBT de Rouen, organisateur de la Marche des Fiertés LGBT à Rouen
Arc en Ciel Toulouse, association organisatrice de la Marche des Fiertés LGBT de Toulouse

Le site des États généraux.